Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

30 octobre 2012

Rebecca, Daphné du Maurier

Rebecca, Daphné du MaurierRebecca est le quatrième roman de l'écrivain britannique Daphné Du Maurier, publié en 1938. Trois des oeuvres de cette romancière furent portées à l'écran par Hitchcock : L'Auberge de la Jamaïque (1939), Rebecca (1940) et Les Oiseaux (1952).

A Monte Carlo avec Mrs Van Hopper qui la forme pour devenir dame de compagnie, la narratrice rencontre M. de Winter, qui vient de perdre son épouse. Elle tombe immédiatement sous le charme de cet homme plus âgé qu'elle et l'épouse rapidement. Mais lorsqu'ils rejoignent Manderley, la demeure des Winter, la jeune narratrice se rend compte que Rebecca, la défunte épouse de son mari, continue d'exercer une forte influence sur la maison et ses occupants. Pour la jeune narratrice, le quotidien devient vite suffocant dans cette imposante demeure envahie par le fantôme de la précédente maîtresse de maison.

Difficile de parler d'un tel monument de la littérature. Tant d'autres l'ont fait avant moi et avec certainement plus de talent. Avec Rebecca, Daphnée Du Maurier signe un véritable chef-d'oeuvre, et je ne suis bien entendu pas la première à le dire. Le mot n'est pas trop fort pour désigner ce roman à l'atmosphère peu commune dans laquelle le lecteur est littéralement happé. Pour ma part, il a retenu mon attention lors du dernier Read-a-Thon (et ce malgré Hermux, la terreur de la lecture !)
L'intrigue est savamment construite et s'enclenche dès l'arrivée à la demeure familiale. Manderley est l'archétype du manoir de famille et la narratrice surgit dans ce microcosme bien huilé sans en percevoir les rouages ni en comprendre les codes. L'actuelle Mrs de Winter se heurte à Rebecca, l'ancienne Mrs de Winter, et sa personnalité. Cette dernière, pourtant absente puisque décédée avant le début du roman, hante ses pages. Sa présence suinte à chaque instant et devient obsédante pour la narratrice comme pour le lecteur. Son fantôme rôde à Manderley, et il est difficile de savoir si c'est au sens propre ou au figuré.
L'engrenage se met en place. Le roman devient angoissant au fil des pages, et la solitude de la narratrice dans ce grand domaine ne fait qu'accentuer le sentiment de malaise dû à Rebecca. Cette femme magnifique et talentueuse aux dires de ceux qui l'ont connue, pervertit le quotidien de la nouvelle épouse de Max de Winter. La tension monte crescendo... jusqu'à la révélation finale.

Rebecca fait partie de ces romans dont la lecture vous captive littéralement. Une rencontre rare, portée par une plume imagée à souhait. Bref, un pur régal  tout à fait de saison !

La bande-annonce du film d'Hitchock, lors de sa sortie en 1940.

 

Halloween 2012, Halloween, challenge de lecture

Voilà ma quatrième participation Challenge Halloween 2012  organisé par Hilde et Lou et ma troisième participation au Challenge La littérature fait son cinéma 2 de Will.

 

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature anglaise - Vos commentaires [30] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,



Vos commentaires

    Superbe roman ! J'adore les Daphné du Maurier, elle maîtrise parfaitement la psychologie de ses personnages.

    Posté par Natiora, 30 octobre 2012 à 18:08 | | Répondre
    • C'est ma première incursion dans l'oeuvre de cette romancière et certainement pas la dernière !

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 18:17 | | Répondre
  • Ah ! C'est moi le premier commentaire de ce nouveau billet !
    Le premier, histoire de te dire que ce dernier est encore un régal de critique, très humble, très écrit et tout en nuances. Tu régales tes lecteurs !
    Bravo également à la mutation de ton blog que je suis pas à pas ! Tout n'est pas rose et facile, mais le résultat est totalement probant ! C'est superbe et c'est tout toi !
    Biz ma Belle.

    Que de superlatifs, que de points d'exclamation !!!

    Posté par Tosty, 30 octobre 2012 à 18:18 | | Répondre
    • Heu... Presque !!!! Merci de ton soutien indéfectible, charmant coloc' ! Et pourtant, j'ai peiné sur ce billet, ne trouvant ni les mots ni l'inspiration pour un roman qui m'a pourtant séduite... Quant à la déco du blog, tu l'as suivie pas à pas et tu sais à quel point je me suis posé des questions !! Mais si tu trouves que ça me ressemble, je suis ravie. Vivent les superlatifs, bizz mon Beau !

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 18:21 | | Répondre
    • Hum hum... tout cela est-il bien objectif? (même si c'est vrai...)

      Posté par Heloize, 30 octobre 2012 à 19:20 | | Répondre
      • Meuh non pourquoi ??? C'est beau l'amuuuuur, tu le sais bien !

        Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 19:24 | | Répondre
      • Oui, c'est magnifique

        Posté par Heloize, 30 octobre 2012 à 19:55 | | Répondre
      • Veinarde !

        Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 21:46 | | Répondre
  • Quel bonheur ce roman !
    J'ai aimé Ma Cousine Rachel, l'Auberge de la Jamaique...

    Posté par Soma, 30 octobre 2012 à 19:05 | | Répondre
    • Ah... Tu me tentes...

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 19:16 | | Répondre
  • Il faudra que je m'y intéresse un jour... ce n'est pas trop fantastique ?

    Posté par Anne, 30 octobre 2012 à 19:22 | | Répondre
    • Non, justement, c'est toute la force de ce roman : Rebecca hante ses pages par son souvenir ! Lance-toi, c'est vraiment incroyable !

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 19:25 | | Répondre
  • J'avais adoré ce roman, et j'avais fait le plein pour me replonger dans l'écriture de du Maurier, mais je n'ai pas encore eu le temps de le faire. Ce sera pour bientôt.

    Posté par Estellecalim, 30 octobre 2012 à 21:01 | | Répondre
    • Je suis comme toi : j'ai adoré ce roman et je n'en resterai pas là de la découverte de cette auteure !

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 21:48 | | Répondre
  • Tu vois ! Je t'avais bien dit que nous nous retrouverions ! Chapeau, Miss pour cette chronique vraiment pas évidente à rédiger ! Oser se prononcer avec tant de justesse sur un monument littéraire comme Rebecca, c'est se lancer dans une aventure dont tu t'es vraiment sortie avec brio ! Ton billet me ramène à mes souvenirs (un peu lointains, certes) de ce roman et fait vibrer en moi les mêmes ressentis que les tiens.

    Posté par Martine, 30 octobre 2012 à 21:06 | | Répondre
    • Oh... Merci beaucoup Martine, ton commentaire me touche énormément. J'ai mis du temps à trouver les mots pour ce roman. Dur dur de passer après tant d'autres et trouver des choses à dire. Ravie en tout cas de t'avoir rappelé de bons souvenirs de lectures. Bizzz !

      Posté par soukee, 30 octobre 2012 à 21:50 | | Répondre
  • Oh je ne connaissais pas du tout cette auteur mais j'avoue que je suis intriguée à présent. J'ai l'impression d'etre inculte lol. Merci beaucoup pour cet avis!

    Posté par Melliane, 31 octobre 2012 à 12:31 | | Répondre
    • Bein non, il ne faut pas se sentir inculte ! Il y aura toujours des monuments de la littérature qu'on ne connaîtra pas... Et encore heureux ! En tout cas, si tu peux jeter un oeil à l’adaptation d'Hitchcock ou lire ce roman, je suis certaine que tu ne seras pas déçue !

      Posté par soukee, 31 octobre 2012 à 14:02 | | Répondre
  • Tu m'as donné envie de le lire.

    Posté par patacaisse, 31 octobre 2012 à 14:31 | | Répondre
    • Tu m'en voies ravie !

      Posté par soukee, 31 octobre 2012 à 14:53 | | Répondre
  • J'ai aussi adoré ce roman après avoir eu du mal à me plonger dedans. Depuis, je me suis promise de relire cet auteur mais je ne l'ai pas encore fait.

    Posté par Manu, 01 novembre 2012 à 10:09 | | Répondre
    • Je te comprends pour la difficulté à plonger dans ce roman. Je ne l'ai pas éprouvée car j'en ai englouti une grande partie lors du RAT, mais je pense que j'aurais peiné sur le début si je ne l'avais pas commencé à cette occasion.

      Posté par soukee, 08 novembre 2012 à 18:28 | | Répondre
  • Un de mes livres favoris.

    Posté par Sara, 02 novembre 2012 à 14:05 | | Répondre
    • Ca ne m'étonne pas. Une petite merveille...

      Posté par soukee, 08 novembre 2012 à 18:29 | | Répondre
  • Un roman que j'avais adoré !
    Bon séjour outre-Manche...

    Posté par Alex mot a mots, 02 novembre 2012 à 19:35 | | Répondre
    • Merci ! J'en suis revenue, et après une petit escale à Nice, me voici de retour dans ma grisaille parisienne (mais je pars en Lorraine demain !)

      Posté par soukee, 08 novembre 2012 à 18:30 | | Répondre
  • Peut être qu'il a déjà fait couler beaucoup d'encre, mais c'est extra de faire surgir de vieux romans, l'avantage de la littérature c'est que quand elle est bonne, elle ne se démode pas. Moi aussi j'aime beaucoup "Rebecca", l'original et l'adaptation.

    Posté par Sous les galets, 05 novembre 2012 à 19:37 | | Répondre
    • C'est tout à fait vrai... J'adore moi aussi l'adaptation d'Hitchcock. Tellement inquiétante !^^

      Posté par soukee, 08 novembre 2012 à 18:31 | | Répondre
  • J'avais vu l'adaptation cinématographique d'Hitchock et celle télévisée en deux épisodes et je me dis qu'il faudrait que je lise un jour ce livre... En tout cas, ton billet m'a donné envie de m'y plonger !

    Posté par Parthénia, 06 novembre 2012 à 08:56 | | Répondre
    • Chouette, ça me fait plaisir ! En tout cas, j'espère que tu te régaleras autant que moi...

      Posté par soukee, 08 novembre 2012 à 18:35 | | Répondre
Nouveau commentaire