Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

06 février 2012

Au bonheur des Dames, Emile Zola

A bonheur des damesAu bonheur des Dames est le onzième roman de la série des Rougon-Macquart, publié la première fois en 1883.

Lorsque la jeune Denise, orpheline, arrive à Paris avec ses deux jeunes frères, elle se met en quête d'un emploi pour subvenir à leurs besoins. Son oncle, chez qui elle vient frapper, ne peut lui en donner : les affaires vont mal pour les petites boutiques du quartier qui souffrent du Bonheur des Dames, un des premiers grands magasins parisiens où les tissus se vendent à des prix dérisoires.
La jeune Denise se résout à travailler dans cette fourmilière géante, régentée par Octave Mouret. Les journées sont longues, les clientes exaspérées et les vendeuses individualistes, mais Denise travaille dur pour échapper à la misère.

Première incursion dans la saga des Rougon-Macquart (et en ayant fait des études de lettres s'il vous plaît !), la lecture de ce roman m'a littéralement enchantée.
J'ai plongé avec plaisir dans la description de ce Paris en pleine mutation et dans ces transformations économiques. Les descriptions du magasin sont telles qu'elles semblent étonnamment anachroniques pour leur époque. On y croise des employés soumis à des pressions hiérarchiques, un système d'entreprise où chaque personne possède un rôle bien défini dont il ne doit pas s'éloigner, des stratégies pour vendre et tenter les clientes, etc.
L'univers des grands magasins, décrit sous toutes ses coutures, m'a évidemment fait penser aux grandes enseignes parisiennes d'aujourd'hui, et c'est avec stupéfaction que je me suis rendu compte à quel point ces systèmes économiques sont rodés depuis bien longtemps. Le basculement, décrit ici avec l'oncle de Denise et ses voisins, montre comment les petites boutiques, fonctionnant selon des anciens modèles commerciaux, se sont fait littéralement dévorer
 par les grandes enseignes aux profits toujours plus exacerbés. C'est dur, la misère rôde pour beaucoup, mais c'est diablement bien décrit !
Zola nous plonge dans cette machine infernale où chaque employé est une partie d'un engrenage fabuleux qui permet à la bête humaine de fonctionner. Un pur régal ! Un roman qui m'a donné envie de découvrir davantage l'oeuvre de Zola. Après des années loin des auteurs classiques trop étudiés au lycée et en fac, je reviens progressivement vers eux...

Lu sur mon Kindle

Pour ceux qui veulent avoir accès au texte dans son intégralité, il est disponible chez Ebooks. Voici ma quatrième lecture sur mon Kindle, et ma quatrième participation au Club des lecteurs numériques.

                    Lecteurs numériques      

 

"Deux figures allégoriques, deux femmes riantes, la gorge nue et renversée, déroulaient l'enseigne : Au bonheur des Dames."

"Et les étoffes vivaient, dans cette passion du trottoir : les dentelles avaient un frisson, retombaient et cachaient les profondeurs du magasin, d'un air troublant de mystère ; les pièces de drap elles-mêmes, épaisses et carrées, respiraient, soufflaient une haleine tentatrice ; tandis que les paletots se cambraient davantage sur les mannequins qui prenaient une âme, et que le grand manteau de velours se gonflait, souple et tiède, comme sur des épaules de chair, avec des battements de la gorge et le frémissement des reins."

"Le soleil pâlissait, la poussière d'or rouge n'était qu'une lueur blonde, dont l'adieu se mourait dans la soie des tentures et les panneaux des meubles."

"C'était la femme que les magasins se disputaient par la concurrence, la femme qu'ils prenaient au continuel  piège de leurs occasions, après l'avoir étourdie devant leurs étalages [...] Et si, chez eux, la femme était reine, adulée et flattée dans ses faiblesses, entourée de prévenances, elle y régnait en reine amoureuse, dont les sujets trafiques, et qui paye d'une goutte de son sang chacun de ses caprices."

"Ce fut le dernier coup porté à ces dames. Cette idée d'avoir de la marchandise à perte fouettait en elles l'âpreté de la femme, dont la jouissance d'acheteuse est doublée, quand elle croit voler le marchand. Il les savait incapables de résister au bon marché."

"L'heure était venue du branle formidable de l'après-midi, quand la machine surchauffée menait la danse des clientes et leur tirait l'argent de la chair."

fashion

 Une lecture que j'inscris dans le défi Read me, I'm Fashion de L'Irrégulière


Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [45] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,



Vos commentaires

    J'ai lu Zola il y a longtemps longtemps longtemps... J'avais même eu quelques ennuis avec mon Papa qui m'avait surprise avec La Bête Humaine et qui avait trouvé cette lecture inadaptée pour mon âge... (je devais avoir dans les 16/17 ans, quand même ... va-t-en savoir !)
    Et j'aimais beaucoup les romans d'Émile ! tu me donnes envie d'y retourner, d'autant qu'avec notre ami Kindle, ce n'est pas bien difficile, ni onéreux ! Biz, ma Soukee !

    Posté par Tinusia, 06 février 2012 à 09:02 | | Répondre
  • J'avais adoré ce roman. C'est vraiment un très bon souvenir (et je crois bien que je ne l'ai pas lu non plus pendant mes années de lettres modernes).

    Posté par Estellecalim, 06 février 2012 à 09:55 | | Répondre
  • naaaan, tu n'as jamais lu de Zola? celui-là est un de mes préférés (avec Nana, L'oeuvre, Germinal, La Bête humaine, ... en fait, la liste est trop longue!) ^^ Bonne journée!

    Posté par Violette, 06 février 2012 à 10:03 | | Répondre
  • J'ai adoré ce livre! Le mareketing avait encre de beaux jours devant lui, on sentait déjà poindre la société de consommation... je te conseille également la lecture de Nana, si tu aimes les univers féminins. Ce dernier est mon préféré de Zola, je crois...

    Posté par Hélène Choco, 06 février 2012 à 11:29 | | Répondre
  • ... et ta pochette de Kindle est trop mignonne

    Posté par Estellecalim, 06 février 2012 à 11:40 | | Répondre
  • J'adore Zola, je crois que mon préféré est l'Assomoir.

    Posté par marionrose, 06 février 2012 à 11:54 | | Répondre
  • Je garde un excellent souvenir de ce roman !

    Posté par DeL, 06 février 2012 à 20:27 | | Répondre
  • Des quelques un que j'ai lu c'est un de ceux que j'ai préféré!

    Posté par Tiphanie, 06 février 2012 à 20:52 | | Répondre
  • Zola, j'adore !! Ce livre-ci, je l'ai lu et relu (mon coeur de midinette s'émut devant 'lhistoire d'amour aussi, quand même) Je viens de relire quelques extraits de Germinal pour un cours, c'est franchement grandiose (dans l'horreur certes, mais quel style, quelle ampleur, et c'est toujours d'actualité aussi)

    Posté par Anne, 06 février 2012 à 22:01 | | Répondre
  • Ohhh je suis ravie que tu aies enfin plongé dans un roman de Zola, que tu en aies choisi un très bon et que tu aies aimé ! je te souhaite de chouettes heures de plaisir en la compagnie de la plume de mon cher Émile !

    Posté par Kikine, 07 février 2012 à 02:58 | | Répondre
  • J'ai toujours dit que je lirais ce roman et je ne me suis jamais lancé. Pourtant j'ai adoré Nana et l'Assommoir. Allez, je vais profiter de l'été pour m'y plonger, c'est promis !

    Posté par jerome, 07 février 2012 à 10:00 | | Répondre
  • Zola analyse les transformations sociales avec talent.

    Posté par wens, 08 février 2012 à 10:55 | | Répondre
  • voilà fort longtemps (trop) que je n'ai lu ce brave Emile. J'ai bien envie de lire la série en entier (je sais, c'est ambitieux...)

    Posté par choupynette, 08 février 2012 à 14:08 | | Répondre
  • Roman lu, relu, et j'ai vraiment adoré! Je viens de lire Nana, et j'ai beaucoup aimé aussi, ça me donne envie de continuer à lire les Rougon-Macquart!

    Posté par Marmotte, 08 février 2012 à 15:17 | | Répondre
  • Ahhhh, c'est le seul Zola que j'aime !

    Posté par L'Irrégulière, 08 février 2012 à 16:52 | | Répondre
  • Je ne suis pas fan de Zola, trop cru. Mais peut-être ce roman-ci est-il plus léger.

    Posté par Manu, 08 février 2012 à 19:32 | | Répondre
  • Ce roman m'a enthousiasmée ! J'aime aussi beaucoup "le ventre de Paris"...

    Posté par FondantOchocolat, 09 février 2012 à 17:17 | | Répondre
  • Ah ah j'ai prévu de le lire celui-ci car jamais lu encore...

    Posté par Lilibook, 09 février 2012 à 22:37 | | Répondre
  • Comme toi, j'ai trouve ce roman absolument fascinant car il montre que rien n'a change dans ce secteur !

    Posté par L'Ogresse, 12 février 2012 à 14:45 | | Répondre
  • j'adore la série des rougon macquart...mais je n'ai pas lu celui-ci !!! mon préféré était "la terre" ! tu sais que tu peux participer au challenge de Calypso avec ce titre ! bizzzzz

    Posté par Jeneen, 12 février 2012 à 16:02 | | Répondre
  • Je me rappelle avoir beaucoup aimé ce roman et notamment le personnage de Denise. Tu me donnes envie de le relire!

    Posté par yoshi73, 12 février 2012 à 18:18 | | Répondre
  • J'adore ce livre qui est devenu au fil du temps un de mes livres "doudou", avec une lecture par an !

    Posté par Syl., 12 février 2012 à 20:35 | | Répondre
  • Mon préféré de Zola ! Un conte de fées moderne, qui me fait couiner dès que je le lis. A-t-on vu Prince Charmant plus séduisant qu'Octave ? Et bergère plus touchante que Denise ?

    Posté par Céline, 14 février 2012 à 09:08 | | Répondre
  • @Tinusia

    Et surtout, c'est agréable de lire un roman de près de 500 pages sur une liseuse si légère ! Bizz ma Tinusia !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:19 | | Répondre
  • @Estellecalim

    Pour moi c'était une excellente découverte !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:20 | | Répondre
  • @Violette

    Bon en fait je n'avais lu qu'Une page d'amour avant celui-ci... Oui, on peut faire des études de lettres modernes et passer outre certains auteurs classiques, la preuve ! Mais du coup je suis contente de le découvrir maintenant car je suis davantage à même de l'apprécier, je pense... Bizz !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:24 | | Répondre
  • @Hélène Choco

    Effectivement, on m'a conseillé Nana dans la foulée. Je pense que je vais me laisser tenter ! Merci du conseil !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:25 | | Répondre
  • @marionrose

    Pas lu, mais c'est prévu !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:25 | | Répondre
  • @DeL

    Je crois qu'il va me hanter longtemps moi aussi !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:26 | | Répondre
  • @Tiphanie

    Ça ne m'étonne pas, il est vraiment génial et avant-gardiste !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:27 | | Répondre
  • @Anne

    Même si je connais son intrigue dans les grandes lignes, il faudra que je lise Germinal aussi. J'imagine que c'est un roman marquant aussi... dans un autre registre !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:28 | | Répondre
  • @Kikine

    Merci ! Après m'être tenue loin des auteurs classiques français, j'y reviens progressivement...

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:29 | | Répondre
  • @Jérôme

    J'espère que tu seras aussi conquis que je l'ai été !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:29 | | Répondre
  • @Wens

    Oui, c'est là tout son art.

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:29 | | Répondre
  • @Choupynette

    Petit défi perso en perspective ??

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:30 | | Répondre
  • @Marmotte

    Je pense que je vais poursuivre ma découverte de la série moi aussi !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:31 | | Répondre
  • @L'Irrégulière

    Tu les as tous lus ?

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:31 | | Répondre
  • @Manu

    Honnêtement, il est assez léger car il aborde la problématique des transformations économiques dans le prêt-à-porter. Y'a plus trash !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:32 | | Répondre
  • @FondantOchocolat

    Pas lu non plus, mais j'y songe !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:33 | | Répondre
  • @Lilibook

    Tu vas te régaler...

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:33 | | Répondre
  • @L'Ogresse

    C'est ce qui m'a le plus bluffée...

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:48 | | Répondre
  • @Jennen

    Je ne connais pas celui-ci... Merci du conseil ! Bizz !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:49 | | Répondre
  • @Yoshi73

    Je te comprends : c'est un roman que je relirai avec plaisir dans quelques temps !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:49 | | Répondre
  • @Syl.

    Une lecture par an ? Ouah !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:50 | | Répondre
  • @Céline

    C'est marrant, je n'attache absolument aucune importance à la romance entre les deux personnages. Je me suis focalisée sur la critique sociale avant tout. C'est mon côté pas du tout midinette !

    Posté par soukee, 19 février 2012 à 18:52 | | Répondre
Nouveau commentaire