Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




20 novembre 2011

Une heure de silence, Michael Koryta

9782021012507FSUne heure de silence est un roman de l'américain Michael Koryta paru en octobre 2011 aux Editions du Seuil. Ce livre signe ma dernière participation au Jury Policier organisé entre le site Babelio et les éditions Seuil. Une année riche en  découvertes de littérature policière d'horizons divers.

Lorsque Parker Harrison, ancien pensionnaire de La Crête aux murmures, entre dans le bureau du privé Lincoln Perry, ce dernier ne connaît pas cette mystérieuse demeure abritant un programme de réinsertion. Alexandra Cantrell et son mari, qui s'occupaient de ce centre, ont disparu depuis une dizaine d'années. Mais Perry est suspicieux : Parker Harrison ne lui inspire aucune confiance. Mais lorsqu'il visite l'ancienne demeure aujourd'hui à l'abandon et qu'il apprend qu'Alexandra n'est autre que la soeur d'un ponte de la mafia, la curiosité l'emporte sur son bon sens et l'enquête démarre.

Un coin des États-Unis, en marge des grandes villes tentaculaires, entre nature et bitume : l'Ohio. L'hiver cède sa place à un printemps sans vigueur. La surprise ne tarde pas à émerger du récit lorsque un criminel, Parker Harrison, mandate un privé pour mener une enquête qui semble à ce dernier d'une facilité déconcertante. Mais de surprise, il n'y aura quelle celle-là, tant le détective privé s'acharne à n'être et à ne rester qu'un archétype du genre. Lincoln Perry est un déchu de la police, un déchu de la vie. Tous les ingrédients sont réunis pour tirer le livre vers le bas à coup de poncifs du genre : café noir, sandwichs et déprimes post-soûlerie s'égrennent au fil des pages, comme la recette magique d'un polar réussi... L'intrigue est désespérément prise dans une mélasse où les personnages s'empêtrent dans une course courue d'avance dans le passé et contre ce dernier.
Règnent alors de longs passages dialogués où des personnages remuent leurs méninges autour d'inévitables verres de Bourbon, grand délieur de langues. Seul surnage, dans le récit, ce lieu intriguant et rendu vivant par l'auteur : la Crête aux murmures. Mais c'est maigre pour sauver un roman.
Une lecture qui m'a laissée interdite tant elle ne m'a pas surprise. J'ai éprouvé de l'ennui, c'est certain, et un manque d'attrait pour une intrigue maladroitement ficelée.
L'avis de Sharon, peu convaincue elle aussi.

Je tiens à remercier logo2 et les seuil pour ce roman reçu dans le cadre du Jury Policier 2011.

jury_polar

 

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,



Vos commentaires

  • Flûte alors Heureusement que je suis juchée sur le Rocher de Montmartre, en ce moment, et que je peux apprécier ton commentaire mitigé (voire plus que mitigé) en dégustant un petit chocolat
    Bizzzz

    Posté par Tinusia, 20 novembre 2011 à 14:21 | | Répondre
  • Je ne lis pas ta note de lecture pour l'instant pour ne pas être influencée car moi aussi je dois en parler

    Posté par Catherine, 20 novembre 2011 à 14:21 | | Répondre
  • Post scriptum : je viens de lire ton blog-it... Le mec de la tombe d'à côté... j'ai beaucoup aimé !
    Et Zola ? c'est un coup de kindle, ça, non ?

    Posté par Tinusia, 20 novembre 2011 à 14:24 | | Répondre
  • Des avis assez divers pour l'instant concernant ce policier qui me tente mais du coup je ne sais pas trop quoi en penser !! A part de le lire et me faire mon propre avis !!

    Posté par Depocheenpoche, 20 novembre 2011 à 14:33 | | Répondre
  • @Tinusia

    Ah ! J'espère que tu te sens bien en haut de ton rocher ! Avec un petit chocolat, quelle bonne idée !
    Quant à mes deux lectures en cours, Le mec de la tombe d'à côté me fait passer un bon moment, et j'ai accroché à mon insu avec l'incipit du Zola hier soir, au lit avec mon Kindle ! Ça faisait quelques temps que je n'avais rien lu dessus, alors j'ai succombé à ce texte ! Bizzz !

    Posté par soukee, 20 novembre 2011 à 15:39 | | Répondre
  • @Catherine

    Ah, je comprends. Je guette ton avis pour savoir ce que tu en auras pensé ! A très vite !

    Posté par soukee, 20 novembre 2011 à 15:39 | | Répondre
  • @Depocheenpoche

    Je pense que c'est la meilleure chose à faire !

    Posté par soukee, 20 novembre 2011 à 15:40 | | Répondre
  • laissons le se noyer tout seul alors...

    Posté par clara, 20 novembre 2011 à 16:08 | | Répondre
  • @Clara

    Oui !

    Posté par soukee, 20 novembre 2011 à 16:14 | | Répondre
  • oh l'ennui quand on lit et qu'on a envie de jeter le livre au feu... brrrrr

    Posté par Violette, 20 novembre 2011 à 21:27 | | Répondre
  • @Violette

    Moui... Je n'aime pas trop ce sentiment...

    Posté par soukee, 20 novembre 2011 à 22:26 | | Répondre
  • Après avoir lu ce livre, je n'ai même pas envie de découvrir les autres romans de l'auteur, alors que, pour Les neuf dragons, j'ai eu envie de poursuivre l'aventure avec le héros.

    Posté par Sharon, 24 novembre 2011 à 17:27 | | Répondre
  • @Sharon

    Je suis comme toi...

    Posté par soukee, 25 novembre 2011 à 07:59 | | Répondre
Nouveau commentaire