Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




09 octobre 2011

Une femme de ménage, Christian Oster

9782707318497FSUne femme de ménage est le huitième roman de l'écrivain français Christian Oster. Publié pour la première fois en 2001 chez Minuit, il a été adapté au cinéma en 2002 par Claude Berri.

Jacques se retrouve seul après que sa compagne, Constance, l'a quitté. Depuis, il n'entretient plus son appartement et laisse la poussière s'installer. Suite à une petite annonce, il engage Laura. La jeune femme vient nettoyer chez lui une fois par semaine, alors qu'il travaille. Jusqu'au jour où son amant décide de la mettre à la porte. Laura n'a nulle part où aller et demande à Jacques de l'héberger.

J'avais très envie de lire ce roman depuis un certain temps, mais je n'y pensais jamais. J'aime beaucoup l'actrice Emilie Dequenne et je connaissais ce livre grâce à son adaptation ciné. Ainsi, quand je suis tombée sur un exemplaire de ce livre caché chez ma libraire, je n'ai pas résisté et l'ai dévoré en rentrant chez moi.
J'ai beaucoup de mal à exprimer mon ressenti face à cette lecture. Je ne m'attendais à rien. Je ne suis donc pas déçue. Je ne connaissais pas cet auteur. Je ne suis donc pas déçue. Et pourtant... Pourtant ce roman commence bien - focalisation interne au narrateur, Jacques, au point que c'est lui qui retranscrit les paroles des autres personnages , un humour particulier qui m'a fait sourire plus d'une fois, une intrigue qui sort des sentiers battus - mais il ne m'a pas conquise autant que je l'imaginais.
L'intrigue s'engage dans une direction qui m'a totalement échappé. J'ai été perdue par Christian Oster, malgré une adhésion immédiate à son style et son idée de départ. J'ai pensé à Claude Simon, à Christian Bobin, aussi. J'ai un peu perdu pied à la moitié du roman, non que je ne le comprenne pas, mais parce que j'avais cette nette sensation que l'auteur m'entraînait dans une direction que je n'attendais pas.
Une lecture en demi-teinte, donc. Ça aurait pu être un coup de coeur car Une femme de ménage est un roman furieusement intriguant à la construction réfléchie et intelligente. Mais finalement non. Ça reste un bon moment de lecture, avec un sentiment d'errance, sur la fin. Mais peut-être était-ce ce que cherchait Christian Oster ?
Challenge La littérature fait son cinéma 3e catégorie

Une nouvelle lecture pour le challenge La littérature fait son cinéma de Will et la bande-annonce du film de Berry avec Jean-Pierre Bacri et Emilie Dequenne dans les rôles-titres.

 

Une chronique de soukee rangée dans Littérature française - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,



Vos commentaires

  • Bon, ben non

    Je poursuis "Tokyo" ; pour l'instant je me sens bien dedans. Ce qui me dérange un peu, c'est l'impression de deviner l'intrigue et le dénouement. Mais peut-être vais-je rester muette, lorsque j'aurai découvert la vérité

    Posté par Tinusia, 09 octobre 2011 à 20:07 | | Répondre
  • @Tinusia : Non, je préfère t'en conseiller d'autres ! Quant à Tokyo, j'avais deviné beaucoup de choses, mais j'ai quand même apprécié ce thriller rondement bien mené ! J'attends ton avis une fois la dernière page tournée ! Des bizz !

    Posté par soukee, 09 octobre 2011 à 23:09 | | Répondre
  • ça devrait me plaire! quand je vois Bacri, j'ai surtout envie de voir le film!

    Posté par Violette, 10 octobre 2011 à 21:34 | | Répondre
  • @Violette : Moi aussi j'ai envie de voir ce film ! Et puis Bacri ressemble trait pour trait au personnage de Jacques...

    Posté par soukee, 10 octobre 2011 à 21:57 | | Répondre
  • Je n'avais pas du tout aimé le film. Alors pas envie de lire le livre non plus.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 11 octobre 2011 à 17:02 | | Répondre
  • @Alex-Mot-à-Mots : Ah bon ? En même temps, je n'ai pas beaucoup accroché avec ce roman... Mais je suis quand même curieuse de le voir transposé à l'écran !

    Posté par soukee, 11 octobre 2011 à 18:53 | | Répondre
Nouveau commentaire