Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

29 juillet 2011

Après l'Irlande, un déménagement estival !

 

 

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :


13 juillet 2011

Départ imminent pour l'Ile d'Emeraude...

Ile
Je vous abandonne lâchement une nouvelle fois et mets mon blog en sieste estivale...

Je pars gambader dans les vertes prairies d'Irlande, randonner dans le Ring of Kerry,

m'extasier dans la Dingle peninsula, boire des tas de Guine*s dans des pubs et

dévorer des auteurs irlandais (non, pas au sens littéral... Quoique ?)

A très bientôt !

 trefle-a-7-feuilles

ps : A mon retour, c'est un déménagement qui m'attend... C'est moins bucolique !

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [35] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

11 juillet 2011

L'Inde en fêtes #3 Le National Film Festival de New Delhi et Sita chante le blues

filmLe National Film Festival de New Delhi* se déroule cette année du 17 juin au 26 juillet. C'est le nouveau rendez-vous de notre Challenge L'Inde en fêtes, organisé par Hilde et moi.logo Inde petit

Depuis 1953, ce rendez-vous annuel est l'occasion de couvrir tout le spectre de la production cinématographique indienne.
Pas moins de 161 films et 114 courts-métrages y seront présentés, permettant ainsi de centraliser tout le talent du cinéma indien.

Pour permettre même aux plus modestes d'accéder aux séances, l'entrée est libre, tout comme les projections. La logique du premier assis, premier servi !

cinema

 

A cette occasion, j 'ai eu envie de vous parler d'un film d'animation :

Sita chante le blues de Nina Paley.

Sita

Sita, la déesse indienne, est répudiée par Rama, son mari. Ce film d'animation est l'occasion pour Nina Paley, la réalisatrice, de tisser un parallèle entre le Râmâyana, célèbre épopée de la mythologie indienne, et sa propre vie, puisque son mari a mis fin à leur mariage par e-mail.

Avec des graphismes tout en rondeur, cette adaptation musicale mêle habilement tradition indienne et monde moderne. Et chose assez incroyable, Nina Paley, la réalisatrice, a décidé elle-même de mettre en libre accès son film en visionnage intégral. Une raison de plus pour succomber à cette version très 50's de Sita, fréquemment comparée à Betty Boop !

 3674021kqjdt  3674020hkzoz 

En voici la bande-annonce :


Et si vous voulez succomber dès maintenant et regarder le film en streaming (en VO),
allez faire un tour sur le site officiel du film

 

*A l'origine, ce nouveau rendez-vous de notre challenge devait se pencher sur le Festival de cinéma asiatique et arabe de Delhi, mais faute de données sur le festival de cette année, nous avons décidé, avec Hilde, de nous pencher sur le National Film Festival de New Delhi.

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

07 juillet 2011

Un weekend en Normandie, entre mer et romans policiers...

Je ne me contente pas d'organiser un swap sur la littérature policière...
Je ne me contente pas de coacher les participants à coup de biscuits secs
et autres douceurs propices à la réflexion...
A d'autres, tant d'amateurisme ! Quand je fais les choses, je les fais en grand !

Ainsi, lorsque je décide de partir en virée en Normandie, à Etretat pour être précise, je pousse le vice à réserver dans un hôtel bien particulier : le Detective Hôtel dans lequel chaque chambre est décorée à l'effigie d'un détective célèbre : Miss Marple, Hercule Poirot, Arsène Lupin, Sherlock Holmes, Emma Peel, Tintin, les Experts...

Et nous avons craqué pour la chambre Sherlock Holmes !

P1020319Une chambre avec beaucoup de charme, uniquement meublée avec des meubles anciens, et décorée avec des objets faisant référence au célèbre détective (un violon, une tête de chien pour rappeler Le Chien de Baskerville, des fioles, etc.)

P1020321

 P1020322  P1020324
Avec une particularité pour la salle de bain : elle est dissimulée derrière un meuble coulissant !

Image normandieOutre cet hôtel, nous sommes tombés amoureux de cette belle région qu'est la Normandie. En nous promenant sur les petites routes, nous avons admiré tant la nature que l'architecture normande, et nous avons pris le temps de nous promener sur les galets de la plage d'Etretat et de grimper en haut de ses deux falaises.

Il faut dire que le soleil ne s'est pas fait prier pour nous accompagner !

Et si vous l'ignoriez, maintenant vous le saurez : Etretat est l'endroit où, durant près de vingt ans, Maurice Leblanc a rédigé les aventures de son célèbre gentleman cambrioleur, Arsène Lupin !

Une visite au Clos Arsène Lupin s'est bien entendu imposée, surtout quand on sait que c'est la maison de Maurice Leblanc que l'on visite !

Clos

Une visite qui permet de se plonger avec délice dans les aventures du héros de Maurice Leblanc. Une plongée dans son oeuvre dont on ne ressort pas indemne, ni les mains vides... Et oui ! Je n'ai bien entendu pas résisté à l'achat de quelques unes des aventures d'Arsène Lupin...

Achats

Si avec ce billet je n'ai pas fait des émules pour Etretat,
le Detective Hôtel et le Clos Arsène Lupin...

Une chronique de soukee rangée dans Voyages - Vos commentaires [38] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

06 juillet 2011

L'affaire du Trompinoptère, Eddie Campbell

9782916207476FSL'affaire du Trompinoptère est le quatrième tome de la série autobiographique d'Eddie Campbell et est considéré comme une référence du roman graphique anglo-saxon. Alors que dans les précédents tomes, Eddie Campbell se cachait derrière le personnage d'Alec MacGarry, c'est sous sa véritable identité qu'il écrit ici.

C'est à travers une série d'histoires courtes - parfois une seule planche - qu'Eddie Campbell aborde dans cet album les problèmes qu'il rencontre à l'approche de la cinquantaine : ses doutes existentiels, son métier de père/mari, son travail de dessinateur. Très intimes, ces histoires mettent en scène l'auteur et son quotidien, et donnent à voir sa vision de la vie, ses excentricités artistiques comme ses réflexions métaphysiques.

Certains savent que je suis passée complètement à côté de From Hell il y a peu, et s'étonneront que je réitère mon expérience avec Eddie Campbell qui n'a pas su me charmer par le passé. En fait, j'ai eu l'occasion de recevoir cette BD grâce à l'opération Masse Critique de Babelio, et je n'avais pas retenu, lorsque j'ai coché les titres qui m'intéressaient, qu'Eddie Campbell était l'auteur de From Hell...extrait_l-affaire-du-trompinoptere
Bref, vous l'aurez compris, ce titre confirme mon manque d'attrait pour l'oeuvre de cet auteur. Est-ce parce que je n'accroche absolument pas avec son style ? Est-ce parce que ce dernier est difficile d'accès et que je ne suis pas encore assez spécialiste de la BD pour l'appréhender dans sa complexité ? Est-ce parce que j'avais quelques appréhensions quant à ce titre et son lien avec From Hell ? Quelles qu'en soient les raisons, L'affaire du Trompinoptère n'a pas su me charmer. J'ai peiné dans ma lecture de ces tranches de vie un peu barrées, un peu trop personnelles pour qu'elles me séduisent. Encore une fois, je n'ai pas du tout été conquise par l'univers graphique de l'auteur (et pourtant, je ne suis pas réfractaire au travail en noir et blanc, en témoigne mon attrait pour Chabouté !).Une lecture à côté de laquelle je suis de nouveau passée. C'est bien dommage...     

Je tiens néanmoins à remercier à   logo2 et les Éditions  Ca et làpour ce livre reçu dans le cadre de l'Opération Masse Critique.

L\'Affaire du Trompinoptère par Eddie Campbell

   Et voici ma dix-huitième participation
à la BD du mercredi de
Mango !

Logo_BD_du_mercredi_de_Mango_1


Et ma dixième au Top BD des blogueurs de Yaneck !
(note : 8/20)

Logo_top_bd_2011

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

03 juillet 2011

Théo et l'énigme des diamants, Didier Leterq

9782746505353FSDidier Leterq est ingénieur au Commissariat à l'Energie Atomique et aux Énergies Alternatives (CEA). Passionné par la science et les énigmes, il écrit depuis peu pour la jeunesse. Théo et l'énigme des diamants est son second roman.

En rentrant du collège, Théo, onze ans, trouve dans une poubelle une étrange enveloppe cachetée. A l'intérieur, une énigme et un symbole. Excité, l'adolescent se rend chez son grand-père, pour que celui l'aide à résoudre ce mystère. Les deux acolytes se rendent très vite compte que chaque énigme résolue en appelle une nouvelle. Mais où cela va-t-il les mener ?

Théo et l'énigme des diamants est un court roman au rythme très rapide. Chaque nouveau jour est synonyme d'une nouvelle énigme pour Théo et son grand-père. Les péripéties sont nombreuses et l'intrigue avance bien.
Cette collaboration inter-générationnelle n'est pas sans me rappeler celle de Verte avec sa grand-mère, dans le roman de Marie Desplechin. J'aime beaucoup cette idée de complicité entre un aïeul et un ado. Dans ce roman, c'est à la fois émouvant et bien traité. Didier Leterq ne donne pas à voir une personne âgée fantasmée, mais un grand-père héroïque à sa façon, très humain, qui se plaît à aider son petit-fils dans sa lubie d'enquête. Ce tandem de personnages, s'il n'est pas courant en littérature de jeunesse, offre ici un souffle particulier à cette intrigue originale bien qu'un peu prévisible. Mon intérêt n'aurait pas été autant éveillé avec une énième enquête menée par un tandem de héros adolescents...
Un roman pour les enfants dès 11 ans. Un roman qui leur plaira pour sa vraisemblance alliée au côté excitant d'une enquête à mener.

Je tiens à remercier Jérôme, Lire_pour_le_plaisir et les Éditions Pommier pour ce petit roman reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,