Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

04 mars 2011

Marilyn dernières séances, Michel Schneider

9782070349289Sur Marilyn Monroe, beaucoup a été écrit, trop peut-être... Après avoir lu deux biographies la concernant, j'ai décidé de m'en tenir là sur les récits plus ou moins fantasmés concernant sa vie.

Pourquoi alors avoir succombé à Marilyn dernières séances ? Je ne sais pas. Peut-être parce que le parti de Michel Schneider n'était pas, comme bien d'autres, de comprendre le destin brisé de la star à travers son enfance, ses errements ou encore ses amants. 
Peut-être aussi parce qu'il n'affirme jamais entreprendre de comprendre celle qui fut tant médiatisée qu'elle se perdit en chemin. Il ne subsiste de la fascinante Marilyn que des souvenirs, des films, des mensonges aussi, et puis des réalités arrangées. Et Michel Shneider compose avec ces vides laissés au présent.
De ses derniers instants, il n'évoque que des bribes, décidant de laisser de côté la polémique sur cette nuit ultime où tout a basculé. Et finalement, c'est ce qui m'a plu.    
Loin des documentaires plus ou moins fiables qui promettent de révéler enfin ce qu'il advint de l'actrice adulée, Marilyn dernières séances se présente comme un ouvrage à part qui, s'il ne débute pas avec l'enfance de la jeune femme, n'échappe néanmoins pas à quelques rapides retours sur cette époque. Sa construction déconstruite chronologiquement évite, pour qui connaît un tant soit peu le parcours artistique et personnel de la belle, de lasser son lecteur. Michel Schneider alterne passé et présent, sans pour autant perdre son lecteur dans les méandres de cette vie chaotique.
Son propos ? Se pencher sur les relations qu'entretinrent Marilyn et son quatrième psychanalyste, Ralph Greenson, durant les deux dernières années de la vie de la mythique blonde. Sur leur relation destructrice, l'auteur ne porte pas de jugement, mais laisse parler les professionnels qui  connurent ce tandem improbable. Des deux, qui avait l'emprise sur l'autre ?  Qui détruisait l'autre ? Le mystère reste entier. Et finalement, des incertitudes qui demeurent sur la vie de Marylin, celle-ci semble être la plus fascinante.
Sans jamais sombrer dans une psychologie facile et hasardeuse, Michel Schneider offre ici un ouvrage étonnant autant qu'agréable. Un livre au rythme rapide, sans temps mort, au style soigné et imagé, qui a su capter mon intérêt malgré deux ouvrages déjà lus sur le sujet.

challenge_marilyn_monroe_c3a9crit

J'inscris cette lecture comme troisième participation au Challenge Marilyn Monroe de George.L'avis deDaniel Fattore.

"REWIND. Remettre la bande à zéro. Recommencer toute l'histoire. Repasser la dernière séance de Marilyn. C'est toujours par la fin que les choses commencent." (p.15)

"Il la prend, la jette. Avec amour et abjection, il l'écoute, deux ans et demi. Il n'entend rien et la perd. Ce serait une histoire triste, sinistre, dont rien ne rachèterait la mélancolie, même pas ce sourire par lequel Marilyn semblait s'excuser d'être si belle." (p.15)

"Elle était devenue mon enfant, ma douleur, ma soeur, ma déraison." (p.24)

"Je suis son analyste, je veux incarner une image paternelle positive, un père qui ne la décevrait pas, qui éveillerait sa conscience ou lui prodiguerait, à tout le moins, de la bonté." (p.290)

"La détresse était le seul moyen pour elle de s'assurer de la présence de l'autre et elle était devenue une entité cauchemardesque qui en dépit de tout amour, de toute fragilité ou splendeur, le détruisait inexorablement. Et s'il n'avait pas envie d'être détruit ?" (p.388)

                          photo_151937_2570323_201004062832363    marilyn_monroe_les_hommes_preferent_les_blondes

Une chronique de soukee rangée dans Biographies et écritures du moi - Vos commentaires [8] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,



Vos commentaires

    Comme j'ai lu "Fragments" en début d'année, je pense que je ne lirai pas tout de suite un autre ouvrage sur Marilyn; sauf peut-être "Blonde" de Joyce Carol Oates parce qu'il s'agit d'une fiction.

    Posté par Cynthia, 04 mars 2011 à 09:07 | | Répondre
  • Un roman que j'avais lu à sa sortie et qui m'avait beaucoup bouleversée, un livre que j'aimerais même relire aujourd'hui ! merci pour ta participation au challenge ! à bientôt

    Posté par George, 04 mars 2011 à 12:40 | | Répondre
  • Très beau billet, quelle plume !

    Posté par Lae, 04 mars 2011 à 15:48 | | Répondre
  • Je ne connais pas beaucoup la vie de Marilyn. peut être que ce livre-là est une bonne idée pour une première approche...

    Posté par Hathaway, 04 mars 2011 à 17:21 | | Répondre
  • Je pense que je préférerais lire Blonde de JCO, comme Cynthia.

    Posté par Manu, 07 mars 2011 à 13:33 | | Répondre
  • @Cynthia : J'ai "Blondes" dans ma PAL aussi. Il me reste juste à me lancer et à ne pas m'engager dans d'autres lectures avant...

    @George : Je te comprends... Merci à toi pour l'organisation !

    @Lae : Merci beaucoup !

    @Hathaway : Pas forcément je pense car il élude beaucoup d'aspects de sa vie. Ça n'a pas gêné ma lecture car j'avais lu deux biographies la concernant, mais je pense que si cela n'avait pas été le cas, j'aurais moins saisi le propos de M. Schneider. Je te conseille donc plutôt la bio d'Anthony Summers, la plus complète (malgré un parti pris frôlant parfois l'idôlatrerie je trouve...)

    @Manu : J'ai vraiment aimé cette lecture car justement elle n'est pas fictionnelle, mais je te comprends... Il est dans ma PAL !

    Posté par soukee, 07 mars 2011 à 18:22 | | Répondre
  • Salutations!

    J'en parle justement en ce jour...

    http://fattorius.over-blog.com/article-marilyn-monroe-mise-a-nu-81619152.html

    L'auteur est aussi psychanalyste, ce qui explique son habileté à explorer les méandres d'une âme tourmentée.

    Par ailleurs, il me semblait bien qu'il y avait un challenge Marilyn... mais j'en avais totalement perdu la trace! Merci pour cette piqûre de rappel.

    Posté par DF, 15 août 2011 à 19:12 | | Répondre
  • @DF: Oui, je m'étais renseignée sur Michel Schneider. Je savais donc à quoi m'attendre. J'ai néanmoins été séduite par ce texte qui sort du lot des biographies plus ou moins fantasmées concernant la belle blonde.

    Posté par soukee, 24 août 2011 à 19:04 | | Répondre
Nouveau commentaire