Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




01 novembre 2010

Comment parler des livres que l'on n'a pas lus ?, Pierre Bayard

9782707319821FSJ'adore les essais de Pierre Bayard (je vous avais déjà parlé de Qui a tué Roger Ackroyd ? et L'affaire du Chien des Baskerville)
Ainsi, quand j'ai eu l'opportunité d'emprunter celui-ci (qui a eu l'honneur d'être utilisé pour le Capes de lettres modernes de la session 2010...) j'ai sauté sur l'occasion et l'ai dévoré d'une traite !

Armé d'une argumentation tripartite, Pierre Bayard amorce dans cet essai une réflexion autour des livres que l'on n'a pas lus et la façon d'en parler (comme nous l'indique si bien le titre !)
Il nous entraîne ainsi dans une explication sur les manières de ne pas lire un livre (allant des livres que l'on ne connaît pas aux livres qu'on a parcourus en passant par les livres lus mais oubliés et les livres dont on a entendu parler) afin d'expliquer qu'il existe plusieurs degrés de non lecture de livres.
S'ensuit une démonstration -œuvres littéraires à l'appui - de certaines situations où il est possible de parler de livres que l'on n'a pas lus sans pour autant se couvrir de honte ou de ridicule.
Enfin, dans la dernière partie de ce titre, Pierre Bayard nous donne les quatre clés pour réussir ce que le titre nous promet : ne pas avoir honte, imposer ses idées, inventer les livres et parler de soi.

Pour ma part, j'ai lu cet essai. Et malgré l'apologie de la cessation de la lecture énoncée et revendiquée, je l'ai lu de bout en bout sans en sauter une ligne (heureusement pour  Pierre Bayard, certains lecteurs comme moi continuent de lire sans appliquer ses méthodes, sinon personne n'aurait compris la démarche intellectuelle présentée ici).
Si j'ai pris un certain plaisir à réfléchir aux divers degrés de non lecture d'un livre - m'interrogeant par là-même sur mes propres pratiques et souvenirs de lectures- je dois avouer avoir moins été transportée dans la deuxième et troisième partie de cet essai. Les exemples de situation tirées de livres m'ont parfois ennuyée tandis que les quatre recettes magiques données dans le dernier chapitre m'ont rappelé les précédents essais que j'avais lus de cet auteur.
Bref, une lecture moins enthousiasmante que
Qui a tué Roger Ackroyd ? et L'affaire du Chien des Baskerville que je ne regrette en rien car j'en étais très curieuse, mais qui me laisse sur un sentiment d'inachevé une fois la dernière page tournée...

Une chronique de soukee rangée dans Essais - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,



Vos commentaires

  • Ah il faudrait que je lise ce livre!
    Très sympa la nouvelle déco dis donc !!!
    ça prend du temps hein!?

    Posté par Pauline, 01 novembre 2010 à 19:37 | | Répondre
  • Ravie que le problème soit résolu
    Ce livre est dans ma PAL enfin disons plutôt que je l'ai hérité de quelqu'un. Le titre m'interpelle, il faudrait que j'y jette un oeil un de ces 4...

    Posté par Cynthia, 01 novembre 2010 à 19:48 | | Répondre
  • je l'ai lu mais je ne l'ai pas trouvé très intéressant

    Posté par esmeraldae, 02 novembre 2010 à 07:47 | | Répondre
  • Je viens de l'acheter et pas encore lu Sympa ton nouveau décor !! bisous bisous

    Posté par Héloise, 02 novembre 2010 à 11:02 | | Répondre
  • Je zieute les essais de cet auteur depuis un moment et même si c'est celui-ci qui me tentait le plus, je note tes réserves et me tournerai peut-être vers Qui a tué Roger Ackryod d'abord.

    Posté par zarline, 02 novembre 2010 à 12:13 | | Répondre
  • @Pauline : Merci !! Oui, j'y ai passé pas mal de temps... Mais j'en suis contente !

    @Cynthia : Je serai très curieuse de savoir ce que tu en as pensé. Pour ma part, vraiment pas un coup de coeur...

    @esmeraldae: Même sentiment !

    @Héloïze : Tu m'en diras des nouvelles !!

    @Zarline : Je te conseille en effet de commencer par Qui a tué Roger Ackroyd, le meilleur selon moi.

    Posté par soukee, 05 novembre 2010 à 17:59 | | Répondre
  • J'avais adoré la démonstration de Roger Ackroyd.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 07 novembre 2010 à 17:01 | | Répondre
  • @Alex-Mot-à-Mots : Moi aussi ! Il reste de loin mon préféré pour le moment... Mais je viens de recevoir le dernier "Et si les œuvres changeaient d'auteurs", peut-être un futur coup de cœur ?

    Posté par soukee, 07 novembre 2010 à 17:27 | | Répondre
  • J'ai vraiment trouvé que cet essai proposait de riches pistes de réflexion !

    Posté par irrégulière, 08 novembre 2010 à 13:44 | | Répondre
  • @irrégulière : Ah oui ? Peut-être que j'en attendais trop parce que les trois précédents que j'avais lus de cet auteur m'avait enthousiasmée... Quoi qu'il en soit, j'ai été assez déçue...

    Posté par soukee, 08 novembre 2010 à 17:30 | | Répondre
  • Mon prof de Français a mentionné cet essai en classe (question stratégie pédagogique, je suis pas sûre que ce soit une bonne chose...)
    J'aimerais beaucoup le tenter un de ces jours, je ne peux pas résister à la promesse de pouvoir étaler ma culture sans me donner le mal d'en acquérir! lol

    Posté par Guenièvre, 12 octobre 2013 à 23:31 | | Répondre
    • Effectivement, ton prof prend des risques !^^ Mais finalement pas tant que ça car lorsque tu auras lu cet essai, tu te rendras compte que Pierre Bayard ne nous donne pas vraiment une formule magique pour étaler une culture que nous n'avons pas... En tout cas, lis ce livre si tu en as l'occasion. Il te fera regarder autrement la façon dont certains parlent de livres !

      Posté par soukee, 13 octobre 2013 à 16:00 | | Répondre
Nouveau commentaire