Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

14 octobre 2010

Helena Rubinstein, la femme qui inventa la beauté, Michèle Fitoussi

3793205D'Helena Rubinstein, je ne connaissais que le nom et la marque de cosmétiques. Ainsi, quand j'ai eu l'opportunité de lire cette biographie de Michèle Fitoussi qui lui est consacrée, je l'ai saisie.

Née en 1872 en Pologne, celle qui révolutionna l'industrie cosmétique a dû pourtant surmonter trois obstacles majeures à cette époque : elle était une femme, pauvre et juive. Ainsi débute la biographie de Chaja Rubinstein, sous la plume de Michèle Fitoussi.
De ses origines, Helena reniera presque tout, inventant au fil des ans un passé qui correspond à l'image qu'elle veut donner. De son départ à vingt-quatre ans pour l'Australie, à l'ouverture de ses premiers salons de beauté, en passant par son triomphe progressif à Londres, Paris puis aux États-Unis, Michèle Fitoussi nous ouvre grand la porte de la vie de celle qu'on appelait "Madame".

Une force de caractère peu commune, une passion pour son métier qui la fera travailler tous les jours jusqu'à plus de quatre-vingts ans, un avant-gardisme indéniable et un sens des affaires inné ont fait de cette femme une icône incontestée de la beauté.


D'une lecture captivante, cette biographie est un très bel hommage à Helena Rubinstein. Michèle Fitoussi, grâce à des recherches fouillées , nous donne à voir le parcours de cette femme hors du commun qui sut s'imposer dans un univers masculin et révolutionner l'univers de la beauté.
Sans épargner les aspects moins reluisants de la personnalité de cette grande femme - son autoritarisme, son inaptitude à aimer et à prendre soin de ses proches, son égoïsme, sa paranoïa, ses violentes colères et son incompréhension face à ceux qui ne travaillent pas autant qu'elle - Michèle Fitoussi en dresse un portrait très précis.
J'ai dévoré cette biographie d'une traite, m'étonnant à chaque page de l'avant-gardisme d'Helena Rubinstein en matière de beauté : partout où elle arrivait, elle savait comment traiter les problèmes de peaux de chaque femme et inventait des services toujours plus adaptés. Je ne m'étonne absolument pas du succès fulgurant de sa marque de cosmétique... Je m'étonne juste de son énergie hors du commun et de son dévouement obsessionnel à son entreprise, au détriment de sa vie personnelle.

"C'est une visionnaire qui a créé la beauté moderne, scientifique, rigoureuse, exigeante, en mettant en avant l'hydratation de la peau, la protection contre les méfaits du soleil, les massages, l'électricité, l'hydrothérapie, l'hygiène, les régimes alimentaires, la diététique, l'exercice physique, la chirurgie." (p.11)

 Je tiens à remercier grandement bob et les Éditions Grasset pour ce roman reçu dans le cadre d'un  partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Biographies et écritures du moi - Vos commentaires [11] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,



Vos commentaires

    je pense pas que j'apprécierai réellement cette lecture !

    Posté par Anne Sophie, 14 octobre 2010 à 10:09 | | Répondre
  • Et moi je sens que je vais bien l'apprécier ^^ Lecture tout bientôt !

    Posté par Cynthia, 14 octobre 2010 à 21:19 | | Répondre
  • Je ne suis pas fan des biographies et je dois dire que celle-ci ne me tente pas vraiment.

    Posté par Manu, 16 octobre 2010 à 09:19 | | Répondre
  • @Anne Sophie : A bon ??

    @Cynthia : J'espère ! Je lirai ton billet avec plaisir !

    @Manu : C'est dommage...

    Posté par soukee, 16 octobre 2010 à 16:08 | | Répondre
  • Je ne sais pas si tu le sais mais Paul-Loup Sulitzer (oui, lui... on aime ou pas) à écrit un roman s'inspirant de la vie d'Hélena Rubinstein.
    Hannah que ça s'appelle.
    Ma lecture remonte à des années maintenant mais je me souviens que j'avais vraiment accroché a ce bouquin. Enfin, faut dire que j'ai lu presque tout Sulitzer à ce moment là et que rare sont ceux que je n'ai pas dévoré, mnt tous ne m'ont pas marquées loin de la!
    Et faut reconnaître qu'on a plutôt affaire à des page-turner qui, au final, ne cassent pas trois pattes à un canard. Mais je garde une certaine tendresse pour Hannah qui m'avait valu une engueulade épique avec ma mère :p

    Posté par Axl, 17 octobre 2010 à 18:26 | | Répondre
  • Une femme exceptionnelle, en effet. Et quel destin, elle qui est partie de rien.

    Posté par Alex-Mot-à-Mots, 17 octobre 2010 à 20:54 | | Répondre
  • @Axl : Je ne savais pas du tout... Merci pour l'info !!

    @Alex-Mot-à-Mots : C'est vraiment un livre édifiant, c'est sûr !

    Posté par soukee, 17 octobre 2010 à 21:45 | | Répondre
  • J'ai beaucoup aimé aussi cette lecture !

    Posté par irrégulière, 18 octobre 2010 à 12:48 | | Répondre
  • @irrégulière : Ah ! J'en étais sûre !

    Posté par soukee, 19 octobre 2010 à 11:50 | | Répondre
  • J'aime pô les biographies...

    Posté par Véro, 23 octobre 2010 à 12:36 | | Répondre
  • @Véro : Alors passe ton chemin ! [Clin d oeil]

    Posté par soukee, 26 octobre 2010 à 11:56 | | Répondre
Nouveau commentaire