Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

30 août 2010

Aujourd'hui, je suis à l'honneur chez Nestorine, sur son blog Tea, text and fun,
à l'occasion de sa nouvelle rubrique "Les blogueuses se livrent".
Autant vous dire que je suis très touchée par  cette attention...

Merci encore pour cette initiative et le temps que tu lui as consacré !


Capture

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [4] - Lien permanent vers ce billet [#]


27 août 2010

La samba des Marquises, Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas

sambaDernier tome de la série des Marquises, La Samba des Marquises nous entraîne sur les traces du Jazz et de la samba, entre Paris et Rio...

Oscar, devenu journaliste au Chicago Defender,  décide de tenter sa chance au Brésil. Il part avec Flo, sa fiancée, qui espère retrouver là-bas sa mère, qu’elle n’a jamais connue. Elle a pour cela peu d’indices... seul un précieux collier pourra peut-être la guider jusqu’à elle... Quant à Oscar, c’est sur les traces du fameux bandit Lampião qu’il se lance. Mais cette enquête va lui faire courir bien des risques...

D'une lecture beaucoup plus rapide que les précédents tomes, La samba des Marquises n'a pas su me conquérir comme les deux premiers opus... Il manque de la fraîcheur et de l'originalité dans ce titre, qui semble être le prolongement des deux premiers tomes mais sans les recherches et les précisions de ces derniers.
L'histoire d'un courant musical, extrêmement bien décrit dans Le souffle des Marquises et originalité de cette série, est ici esquissée trop rapidement et souvent noyée dans une intrigue facile et prévisible. La fiction prend  trop le pas sur l'Histoire pour permettre au lecteur d'en savoir un peu plus sur  le Brésil à cette époque, contrairement aux précédents tomes.
Si on retrouve avec plaisir Oscar, le petit fils d'Éléonore, héroïne du premier opus,  je n'ai malheureusement pas réussi à trouver attachant ce personnage, ni sa compagne, Flo, leur trouvant une psychologie stéréotypée trop vite esquissée.
challenge-Des-notes-et-des-mots-4Bref, une lecture qui ne m'a pas vraiment conquise ni donné l'envie de danser la samba ou la capoeira. C'est bien dommage car la série avait très bien commencé à mon goût... Je l'inscris de façon rétroactive au Challenge Des notes et des mots d'Anne.
Je tiens néanmoins à remercier Camille Wilmot  et les éditions naive pour leur collaboration et l'envoi de ce troisième tome de la série des Marquises. 


Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [5] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

25 août 2010

Tag "Les blogs que j'aime lire"

livres_38507Doublement taguée par Delphine et Estellecalim qui m'ont citée dans leur top 10 des blogs qu'elles aiment lire,
je rosis de plaisir... et les en remercie !
Je n'ai pas trop suivi l'actualité de la blogosphère durant ces mois estivaux
donc je risque de faire des doublons, mais tant pis !
moi aussi je vous dévoile 10 blogs littéraires (parmi tant d'autres...) que j'aime vraiment lire...



1-Tinusia : mon éternelle amie blogueuse que je retrouve avec surprise (et plaisir !) sur la blogo littéraire...

2-Pickwick : déjà taguée, je sais, mais dont j'adore la plume et l'humour ! (promis, l'an prochain, on ne se rate pas à Quais du polar !)

3-L'Ogresse : dont j'ai déniché le blog il n'y a pas si longtemps et dont j'apprécie les billets souvent tentateurs...

4-Diane : j'ai découvert il y a peu qu'on avait quasiment les mêmes lectures au même moment... Étonnant !

5-Clara : pour son blog rigolo et ses billets fichtrement bien écrits (oui oui !)

6-Latite : parce qu'on a le même âge (ou peu s'en faut !) et souvent des lectures similaires, qu'elle m'a fait découvrir Michèle Barrière (merci ! merci !) et que j'aime la légèreté de ton de son blog.

7-Héloïze : mon éternelle copine non virtuelle avec qui j'échange régulièrement des livres...

8-Evertkhorus : pour son blog plus généraliste au niveau de la culture et ses goûts filmiques très proches des miens...

9-Manu : parce que je découvre souvent bien des choses en furetant du côté de son blog...

10-Hilde :
parce que j'aime beaucoup sa façon de parler de ses lectures et que notre rencontre autour de la littérature indienne a été l'occasion d'organiser notre challenge.

Aux nouvelles taguées de partager avec nous les blogs qu'elles apprécient
(si si, il faut partager on a dit !)


Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :

20 août 2010

Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses, ou comment j'ai cru devenir libraire, Leslie Plée

moivivant_200_630062Victoire ! Revoici internet dans ma vie !      Bon, rectification : en fait je vais à la bibliothèque de ma nouvelle ville, ce n'est pas ma connexion qui est déjà rétablie (faut pas rêver...), mais c'est déjà ça ! Excusez donc ma peu de présence sur vos blogs ces temps-ci... Mais d'ici 10 jours normalement, ma connexion sera rétablie (ça, c'est ce qu'on m'annonce chez SFR... Verdict dans 10 jours !)

Rappelez-vous, à l'occasion du Swap "En avant l'été" organisé par ma copine Héloïze, j'avais eu le plaisir de recevoir de sa part cette petite BD que je voulais lire depuis quelques temps. Merci Héloïze pour ce cadeau qui a fait mouche : j'ai tout simplement adoré cette lecture !

Leslie Plée relate et illustre dans Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses, son expérience de "libraire" dans une grande surface de produits culturels (Cultura pour les curieux). Elle aborde avec humour les dessous de ces enseignes où le livre est un produit de consommation comme un autre et où le poste de libraire s'apparente plutôt à celui d'un gestionnaire de stocks.

Des requêtes farfelues des clients à l'étiquetage de chacun des produits des rayons en passant par des consignes strictes (ne jamais s'asseoir), on découvre au fil des pages ce qu'on soupçonne quand on voit des têtes de gondoles ultra commerciales à Cultura ou chez Virgin.

Ici, pas de place pour les nouveaux auteurs ou les petites maisons d'éditions : il faut vendre au client ce qu'il est venu chercher et ce qu'il connaît. Donc du lourd au niveau des chiffres de ventes, de préférence des romans faciles qui sont adaptés au cinéma, et surtout aucun auteur obscur que personne ne connaît....

Le mot d'ordre : vendre. La logique : ne pas surprendre le client mais le rassurer, le biberonner aux romans les plus médiatisés pourrevuezaelle que, pris d'une overdose visuelle, il craque et succombe en acquérant un exemplaire grand format à 20 euros qu'il aura vu partout... Quand le matraquage visuel devient synonyme de qualité.

J'ai ri à chaque page avec cette BD. C'est consternant, horrifiant parfois, 51641037mais ça a le mérite d'être réaliste. De désillusions en frustrations, Leslie Plée partage avec son lecteur ce qui a dû être une expérience vraiment peu gratifiante dans son parcours professionnel. Un grand merci Héloïze pour cet excellent moment de lecture que je recommande à tous ! (je l'ai tellement aimé que je l'ai déjà offert à une personne de mon entourage qui a failli travailler au rayon livres d'un Leclerc...)


Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

15 août 2010

Déménagement : blog en pointillés...

Ce n'est pas mon blog qui déménage, mais bien moi
et mes petites affaires...
Ce qui signifie une connexion incertaine pour les 15 jours à venir je pense.
Je vous dis donc à très bientôt et je rejoins mes cartons et mon scotch !


cartons

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [18] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :

11 août 2010

Je suis une fée du logis, Claire Mazoyer et Alexia Guérin-Petitot

FEEAvec un déménagement imminent, je ne pouvais pas passer à côté de ce titre !
Vu que mon précédent appartement tombait littéralement en ruine
et frôlait l'insalubrité (enfin, sur la fin, il ne faisait pas que la frôler...),
il est vrai que je n'ai pas été une fée du logis très assidue ces derniers temps...

A nouvel appartement, nouvelles résolutions :

1-Organisée tu seras, comme il est préconisé dans ce guide
2-Du ménage tu feras, plus souvent que ces derniers mois...
3-Avec ta moitié tu partageras tes connaissances en la matière...

Avec Je suis une fée du logis, impossible de passer à côté du plumeau à poussière ou de l'aspirateur sans avoir une envie frénétique de ménage (si si, c'est vrai !!)
Malgré un titre qui ferait hurler les lectrices féministes, ce guide est bien précieux...et reconnait le côté misogyne de sa couverture en invitant, dès la préface, les "magiciens du logis" à s'intéresser à son contenu... Ouf ! Me voilà rassurée ! J'ai cru qu'on était dans une société où la parité dans ce domaine n'était pas acquise..............

Bref, du ménage au tri de la maison en passant par l'entretien des appareils ménagers, les dates de péremption de divers papiers et quelques rudiments en matière de couture, ce guide est une mine d'or d'informations ! Saviez-vous que pour ôter une tâche de moisissure il fallait appliquer une pâte faite de bicarbonate et d'eau dessus ?  Ou encore que pour nettoyer sa machine à laver, rien ne vaut un litre de vinaigre blanc versé dans le tambour et un cycle à 60° ?
Pour ma part, j'ai été étonnée au fil des pages des trouvailles de ce petit guide...

Conseils écolo
en matière de ménage, organisation de l'entretien de son intérieur, recettes de grands-mères et autres bons filons se cachent au fil de ces pages. Mon exemplaire et plein de marques-pages pour ne rien oublier de ce que Claire Mazoyer et Alexia Guérin-Petitot , en bonnes fées du logis, nous prodiguent comme conseils.
Encore une fois, je suis ravie de ce guide édité par Les carnets de l'info (rappelez-vous mon enthousiasme pour C'est décidé, je pars !)
Un grand merci à
livraddict et aux Éditions Les carnets de l'info pour ce guide découvert dans le cadre d'un  partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Documentaires - Vos commentaires [9] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,

07 août 2010

Tamara Drewe, Posy Simmonds

L'heure est venue pour moi de sortir mon blog de sa torpeur estivale et de vous faire part
de mes récentes découvertes livresques !
J'espère que votre mois de juillet a été plus réussi que le mien
(voiture de location tombée en panne en Suède... 10° en camping et pluie battante... mouais... on a fait mieux comme détente !)

Bref,  avant que mon déménagement en région parisienne ne perturbe ma connexion internet le 15 août,
je me devais de partager avec vous mon coup de cœur de l'été...
S'il ne doit y en avoir qu'un, ce sera définitivement ce titre là (et je crois même
qu'il sera en tête de mes coups de cœur annuels !)

Souvenez-vous, il y a quelques mois de cela, je vous avais présenté un roman graphique
qui m'avait subjuguée
, Gemma Bovery de Posy Simmonds.

J'ai poursuivis ma découverte de cette auteure avec un autre de ses romans graphiques, Tamara Drewe.


Tamara_Drewe_couv      tamara42

Tamara Drewe est une jeune anglaise sophistiquée : nez refait, plastique parfaite, boulot d'enfer (chroniqueuse dans un célèbre journal) et vie trépidante, rien ne lui résiste.
Le jour où, au décès de sa mère, elle retourne dans le petit village où elle a grandi afin de remettre à neuf la demeure de son enfance, elle va bouleverser la vie paisible de ses habitants.
Dans la bucolique retraite d'écrivains tenue par la dévouée Beth Hardiman, les esprits s'échauffent à la vue de la belle Tamara. Qu'il s'agisse du jardinier Andy, son ami d'enfance, de 
Glen, l'universitaire en mal d'inspiration, ou encore de Nick Hardiman, auteur de best-sellers, personne ne sortira indemne du retour de Tamara Drewe dans les parages...    

Avis aux amateurs de campagnes anglaises en tous genres : fantastique étude sociologique par le prisme de la société anglaise, Tamara Drewe est un roman graphique rare. Chaque double page est un plaisir pour l'œil, alternant textes à l'humour féroce et illustrations soignées et poétiques.
Les personnages sont croqués à merveille : de la belle citadine qui réapprend les joies de la vie rurale au rocker égocentrique insupportable en passant par la femme au foyer dévouée et aimante, chacun se reconnait dans un des traits de caractère que Posy Simmonds décrit avec férocité. Rien n'est épargné dans notre petite société... Et c'est ce qui est bon ! Tant à dire sur cette lecture... Je vous laisse maître de vous laisser convaincre par mon enthousiasme hors norme... ou pas !

coeurCe titre fait partie du cercle étroit de livres que je ne voulais pas voir finir, et qui accompagne ma vie de tous les jours une fois la dernière page tournée.
 Bien évidemment, et avec un énorme logo, onzième coup de cœur de l'année, amplement mérité.
Attention, je vous aurais prévenus : ouvrir Tamara Drewe, c'est s'abandonner à la dépendance que ce roman graphique procure. Il y a un avant et il y a un après... Tout du moins pour moi !

Et pour ceux qui, comme moi, veulent faire perdurer leur dépendance à ce titre, ruez-vous sans hésiter sur l'adaptation ciné de Stephen Frears sortie le 14 juillet sur nos écrans, admirablement fidèle à l'œuvre de Posy Simmonds et prolongement délectable pour les afficionados...


 

Une chronique de soukee rangée dans BD et romans graphiques - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,