Bienvenue à Bouquinbourg

Blogueuse littéraire, un brin modeuse, surtout rêveuse, parfois créative, voyageuse à ses heures, yoga addict et buveuse de thé invétérée.

30 juin 2010

Le colis du Swap "En avant l'été"

51644061_pL'heure est venue de vous dévoiler le colis que j'ai reçu à l'occasion du Swap "En avant l'été" lancé par Héloïse (que j'ai longtemps appelé "En attendant l'été", honte à moi...)
Mais avant, je vous avoue que nous avons triché avec ladite organisatrice (bouh !!) : nous avions décidé de nous mettre en binôme dès la création de ce swap... Étant copines dans la vraie vie, nous nous sommes dit que c'était l'occasion de s'offrir notre colis en main propre. Bon voilà, faute avouée !
C'est donc à l'occasion d'une soirée entre copines qu'Héloïse et moi-même avons découvert nos paquets... (
Pour voir le colis que j'ai concocté à ma copine Héloïse, c'est par ici ! )P6090274

Une grosse boîte et des petits animaux roses et violets qui gambadent dans les bois, chouette, ça commence bien !!

P6090275







Je déchire sans pitié ce beau papier, pour découvrir mes cadeaux....

Attention aux yeux, j'ai été très gâtée !!!

P6100277

Que de belles surprises !!!

P6100285Pour les livres, Héloïse a enquêté sur ma LAL et sur mes envies et m'a dégoté des petites perles :

*Saveurs indiennes, parfait pour notre Challenge Bienvenue en Inde !! Un livre magnifique alternant recettes de cuisine et histoire de l'Inde... C'est une merveille ! Je te soupçonne de m'offrir ce livre pour que je t'invite ensuite à dîner à la maison pour un repas indien...  :-)

*Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses ou comment j'ai cru devenir libraire, de Leslie Plée. Une BD relatant l'expérience véritable de l'auteure dans une grande surface dédiée à la culture, que j'avais repéré sur le blog de Delphine... Je l'ai dévoré le jour même et j'ai beaucoup ri, malgré le sujet assez grave... Je l'ai même déjà offert, tant il m'a plu ! Billet très prochainement !

*Wilt 1 de Tom Sharpe, qu'Héloïse avait lu un été au bord de l'eau et qu'elle avait beaucoup apprécié... Il est en haut de ma PAL et ne va pas tarder à subir le même sort !  ;)

P6100283 P6100286

Au rayon gourmandises, un Thé des Azilés du Palais des Thés, excellent, à boire glacé (mais pour l'instant, vue la météo, je l'ai essayé chaud...Hmmm...)P6100279, accompagné de caramels au beurre salé (ma gourmandise préférée... Merci beaucoup d'avoir compris ma lourde insistance dans mon questionnaire !!!)

Et enfin, pour les objets, des tongs toutes roses que vous avez dû voir plus haut (raccord avec mon veP6100289rnis rouge, super !), un magnet rose lion, et tout plein de marques-pages magnifiques d'inspiration indienne... (enfin, sauf le petit lapin super mignon !!)

Que dire de plus si ce n'est que j'ai été super gâtée !! Merci encore Héloïse, j'ai été ravie de partager ce Swap avec toi. Toutes tes petites attentions m'ont vraiment touchée... J'espère que mon colis t'a plu aussi et que tu as bien ri avec mes objets !  ;)

 

Pour voir les autres colis de ce swap, c'est par ici : Aristide.12 - Séverine   Faelys  - Stémilou  - Stieg  - Melancholia  - Stéphanie  - Caro   - 94sophie947708  - Lelanie  - Bulle  - Laëtitia  - Joey7lindley  - Mademoiselle Pointillés - Héloise

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [20] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,


26 juin 2010

Swap surprise sur l'Asie...

P1000427Quelle surprise de recevoir ce matin un énorme colis de la part de la Poste ??!! Je n'ai pas de swap en cours, je n'ai rien commandé de spécial...

Qu'est ce que ça peut bien être ???

Bon, en voyant l'expéditeur sur le bon de livraison, j'ai quand même compris assez vite qu'il s'agissait de ma super sœur, qui, inspirée par les swaps que j'ai fait il y a quelques temps, a décidé de me swaper sans me prévenir et sans occasion particulière !!! Oui, je sais, une sœur comme ça, il faut en prendre soin...  ;)

J'ai donc commencé mon déballage, très curieuse et très touchée de cette attention... J'ai tout de suite compris que sœurette, ayant perçu mon léger engouement pour l'Asie, en avait fait le thème de son swap... Merci, merci et encore merci !!!

P1000433 P1000435

J'ai été très gâtée !!!

vitenamJ'ai reçu plein de nouvelles lectures très alléchantes, sur l'Asie en général et  le Vietnam en particulier :

Des albums :

*Devinettes et caramboles, un poème vietnamien illustré par Vanessa Hié (qui m'avait conquise avec La fabuleuse cuisine de la route des épices, déjà acheté par ma sœur... Merci sœurette !!)

*Pourquoi les grenouilles annoncent-elles la pluie ? de Geneviève Laurencin et illustré par Clothilde Perrin.

*Mon carnet vietnamien de Marie Sellier et illustré par Cécile Gambini (dont j'adore les illustrations !)

*Khanh, Dung et Nghiep vivent au Vietnam d'Alexandre Messager et illustré par Sophie Duffet, un documentaire sur trois enfants qui vivent dans ce fabuleux pays.

Des romans :

*La Montagne volante de Christoph Ransmayr, une petite merveille d'après la libraire lyonnaise qui a conseillé ma sœur...

*L'équilibre du monde de Rohinton Mistry, un roman fleuve sur l'Inde contemporaine (parfait pour notre challenge indien !!)

*Itinéraire d'enfance de Duong Thu Huong, une auteure que j'avais envie de découvrir depuis quelques temps...

En un mot, PARFAIT !

 Et pour accompagner tout ça, de quoi se sustenter :nourriture

*Des noddles japonaises natures
*Des noodles japonaises au thé !!!! Super, je vais essayer ça ce week-end !
*Des sucreries à  la cacahuète
*Des nougats au sésame (hmmm....)

Et pour terminer, le clou de ce swap, un superbe sac à bento* fait main par Clém ! Bon, je lui avais innocemment envoyé un patron il y a quelques mois pour qu'elle me dise, elle, spécialiste ès couture, si c'était compliqué à faire (surtout pour moi qui ne sais pas tenir une aiguille...) Et en bonne cachotière, elle me l'a fait dans un superbe tissu violet et rose, avec deux grosses perles cuivrées pour serrer le tout... Je crois que je ne vais pas mettre mon bento dedans, j'ai trop peur de le tâcher !!

(*pour ceux qui l'ignorent, un bento est une boîte repas japonaise, composée la plupart du temps de plusieurs étages et qui permet d'emmener son déjeuner partout ! )

En un mot, merci mille fois sœurette, tu m'as ravie au plus haut point avec ce swap imprévu et absolument génial... Je crois que je te suis redevable à jamais...
Je trouverai bien une façon de te rendre la pareille !  :)

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

24 juin 2010

Le swing des Marquises, Muriel Bloch et Marie-Pierre Farkas

9782350211626FSAprès avoir rêvé dans le Montmartre du milieu du 19e avec le premier tome de la série Le souffle des Marquises, je me suis envolée pour la Nouvelle-Orléans, au début du 20e en compagnie d'Eléonore et de sa fille avec Le Swing des Marquises, deuxième opus de cette série.

L'intrigue débute à la Nouvelle-Orléans, où Eléonore et sa fille ont émigré à la recherche de Jim, le trompettiste auquel Eleonore avait succombé à Paris, une dizaine d'années plus tôt. Elles ne tardent pas à le retrouver, mais ce dernier à bien du mal à offrir une vie stable à sa femme et sa fille...
Tandis que le racisme fait rage dans la ville et que les esprits s'échauffent, les deux jeunes françaises poursuivent leur passion pour la musique, au gré des rencontres et des échanges.

Encore une fois, j'ai été complètement charmée par ce roman. L'intrigue entraîne le lecteur à la Nouvelle-Orléans, à Chicago et à New-York, sur fond de jazz et de blues. Tout comme dans Le souffle des Marquises, les précisions sur l'histoire de la musique sont très nombreuses et permettent d'en avoir une vue assez étayée.
Les détails historiques ne manquent pas non plus et permettent de donner une certaine profondeur à cette intrigue romanesque.
Le rythme de l'intrigue est rapide et permet au lecteur de voir grandir sous ses yeux le personnage de Carmel, la fille d'Eléonore, et les différents courants artistiques américains.
Les personnages sout toujours aussi attachants, et leur rencontre avec des personnalités réelles comme Louis Amstrong ou encore la
famille Gershwine, offre une dimension intéressante au roman.
Je pense que pour ceux que ce contexte intéresse davantage, il est possible de lire ce roman indépendamment du premier tome.
challenge-Des-notes-et-des-mots-4Bref, vous l'aurez compris, ces Marquises m'ont complètement séduite ! En véritable ode à la musique et à la tolérance, ce roman est vraiment une petite merveille... Je m'en vais de ce pas lire La samba des Marquises, dernier opus de la série, et inscris tout de suite cette lecture dans le challenge d'Anne, Challenge Des notes et des mots.

Je tiens à remercier une nouvelle fois chaleureusement Camille et les éditions naive pour l'envoi de cette série qui sort vraiment de l'ordinaire !

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [6] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

21 juin 2010

Intrigue à l'anglaise, Adrien Goetz

54260756_p Voici un des premiers titres que j'ai relevé en furetant sur les blogs et qui m'avait attirée, il y a de cela quelques mois. Étant tombée dessus complètement par hasard en librairie (je vous jure, un pur hasard...), je n'ai pu que succomber, bien entendu. La vie est bien faite parfois, non ?

Tout juste diplômée, Pénélope, conservatrice de musée, est nommée dans la jolie ville de Bayeux, mondialement connue pour sa tapisserie. La petite ville s'annonce étriquée pour la jeune parisienne. Mais ce serait sans compter l'agression de la directrice du musée. Choquée, Pénélope doit prendre en charge ce dernier et se rend à une vente aux enchères, où elle se fait dérober ce qu'elle vient d'acquérir : des fragments de tapisserie. L'histoire devient sérieuse. La jeune conservatrice décide de mener l'enquête : et si ces deux faits étaient liés ? Et si la célèbre tapisserie que tout le monde admire était incomplète et que sa fin devait mettre à mal la monarchie anglaise actuelle ?

J'ai passé un excellent moment de lecture (en ce moment, je n'arrête pas !) La spécificité de ce roman policier - tant est qu'il soit possible de le classer en roman policier - réside dans le fait qu'aucun enquêteur ne mène l'enquête. Celle-ci est prise en charge par une jeune héroïne qui n'a rien à voir avec la police et qui enquête à son compte pour y voir plus clair. Sa psychologie est fournie sans pour autant centrer le roman sur son personnage. Car la véritable héroïne de ce roman, c'est cette fameuse tapisserie de Bayeux (qui est en réalité une broderie ). On l'imagine, à travers les descriptions, on tente de comprendre l'histoire de sa création, la technique utilisée même. Bref, on se passionne ! Et c'est là la réussite d'Adrien Goetz ! 
Les détails historiques sont très nombreux, tout comme les précisions artistiques  (on n'en attendait pas moins d'Adrien Goetz, professeur d'histoire de l'art à la Sorbonne)
Cette lecture m'a rappelé La Dame à la Licorne, de Tracy Chevalier, qui m'avait entraînée au Moyen Âge dans la réalisation de la célèbre tapisserie du même nom.

L'avis d'Heclea sur ce roman.

Enfin, pour voir la tapisserie de Bayeux dans son intégralité, à partir de photos, c'est par ici

Une chronique de soukee rangée dans Romans policiers - Vos commentaires [23] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

20 juin 2010

Le livre sans nom, Anonyme

artoff74Un livre avec ce titre et anonyme, voilà qui m'a forcément intriguée... Diffusé sur internet en 2007 puis publié dans les pays anglophones avant d'arriver en France, Le livre sans nom semble s'être fait une réputation avant même sa publication.

Santa Mondega, une ville d'Amérique du Sud oubliée de tous. Des meurtres atroces sont commis par un certain Bourbon Kid, un homme que le whisky semble rendre invincible. En parallèle, l'Oeil de la Lune, une pierre  bleue à la valeur inestimable, est recherchée par deux moines pacifistes et une cohorte de chasseurs de prime. En cette veille de fête de la Lune, les esprits s'échauffent dans cette petite ville étrange...

Difficile  de catégoriser cette lecture tant elle est étrange. A première vue, on a l'impression de lire une novélisation de Kill Bill, tant l'ambiance qui règne fait penser aux films de Tarantino (ce n'est pas moi qui l'affirme, mais la quatrième). On tue et on meurt à Santa Mondega, mais rien n'est tragique ni insoutenable. La vie n'a que peu de valeur et la mort est parodique.

Les personnages, presque exclusivement masculins, sont tous à la fois comiques et stéréotypés. Du barman idiot, qui sert de l'urine aux étrangers dans son bar, au réceptionniste véreux qui dépouille à ses risques et périls un tueur à gage en passant par les deux flics qui mènent l'enquête sur les meurtres, le lecteur voit défiler devant ses yeux une foule de protagonistes à la psychologie minimale, sans pour autant que cela pénalise l'intrigue. En lisant Le livre sans nom, le lecteur pénètre dans une ambiance particulière, un mélange de western à la Clint Eastwood et de films de Tarantino avec une pointe de fantastique sur la fin, où les flingues sont monnaie courante et les morts parmi les vivants. Les frontières entre réel et surnaturel s'abolissent au fil des pages, donnant à ce roman une tournure qui le rend quasiment inqualifiable...

L'intrigue est soignée, bourrée de rebondissements (et de morts, mais je crois que vous l'aviez compris), les histoires se mêlent et les personnages se croisent jusqu'à l'apogée de cette Fête de la Lune et de l'éclipse.

Je n'ai pas pu décrocher de cette lecture, hypnotisée par le talent de cet anonyme, qui ferait mieux de 54150614_pdévoiler son identité. Écrire un thriller sans psychologie ou presque, faisant référence à un inconscient collectif cinématographique, le tout avec une originalité rare... Je m'incline avec respect. Et je vous le recommande. Sans hésiter une seule seconde, et parce que j'ai passé un moment de lecture rare et précieux, je le consacre neuvième coup de cœur de cette année 2010, riche en pépites littéraires !

Je remercie grandement 54250062_p et Capture pour ce livre reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans Littérature américaine - Vos commentaires [22] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,


19 juin 2010

Tag Limonade de Tinusia

limonadeTaguée par Tinusia il y a quelques jours (merci beaucoup !), je m'attèle avec plaisir à ce questionnaire :

Signe particulier ?
Euh... Pfff... Peut-être que je suis incollable sur les Astérix ?? Ou alors que je peux lire trois à quatre bouquins en même temps sans m'y perdre ??

Mauvais souvenir ?
La mort de Ticson, notre super chat de la vie de la mort, il y a deux ans... Bon il avait 13 ans, et vu qu'il était obèse (enfin, 13 kg pour un chat je ne sais pas si on parle encore d'obésité voire de normalité...) il a eu de la chance de vivre si vieux...

Défauts ?
Et vous trouvez que c'est un tag gentil ça ? Bon, alors d'aucuns diront que je suis têtue et de mauvaise foi, mais pour l'instant, l'enquête n'a rien prouvé, donc on peut répondre aucun !  ;)

Film bonne mine ?
Ah... The référence en matière d'humour pour moi, le film qui me permet de retrouver mes compatriotes du rire partout en France, j'ai nommé La cité de la peur !! J'en connais quasiment toutes les répliques, même celles qui passent inaperçues... Une référence indéniable pour moi.
En second, je ne peux pas ne pas citer Le Père Noël est une ordure, qui a bercé ma jeunesse, et que je regarde (pour la 8745ème fois) à intervalles réguliers... Rien que la réplique "Thérèse n'est pas moche..." me fait mourir de rire !!
Ouais, bon je sais, c'est pas très récent tout ça, mais tant pis !

Souvenirs d'enfance ?
Beaucoup... En vrac : l'odeur de la salle de classe de mon instit' de CE1, les crêpes au rhum et à la fleur d'oranger de ma mère, le poulailler de chez mes grands-parents, ma sœur qui me fait peur avec la lampe électrique dans le noir, mon père qui déplace le barbecue alors que les grillades sont déjà dessus (enfin, ça je l'ai encore vu dimanche dernier...), les virées en voiture avec ma sœur et  des M&M's quand on était un peu plus âgées, les soirées où on regardait Faut pas rêver avec mes parents, mon grand-père qui nous offrait des Michoko mais qui les mangeait presque tous, notre labrador inimitable et notre chartreux avec lequel il chassait les oiseaux dans le jardin (si si !)... Je m'arrête là, sinon c'est sans fin...

Merci beaucoup Tinusia pour ce tag... A mon tour, et si l'envie les tenaille, je tague Héloïse, Véro et L'Ogresse !

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [10] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés :

18 juin 2010

Au bord du Gange et autres nouvelles, Rabindranath Tagore

9782070406043FSCela faisait un petit moment que ce recueil de nouvelles me narguait en librairie, avec sa couverture rouge vraiment très accrocheuse... Je n'ai pas su résister, bien entendu !

Six nouvelles composent ce recueil. Chacune dresse le portrait d'un personnage, dans une Inde intemporelle. Cela pourrait être aujourd'hui, mais il s'agit probablement du début du XXème, qu'importe. Ces intrigues à la fois mystérieuses et vraisemblables emmènent le lecteur au coeur de ce pays à la culture foisonnante.

Une lecture agréable, trop courte à mon goût. Encore une fois, il est difficile d'en parler sans en dire trop...
La plume de Tagore est à la fois poétique et incisive. On suit avec plaisir le destin de ses personnages. On s'émeut, on s'insurge, on s'indigne parfois, mais toujours avec plaisir.
Du fantôme du jeune fille malheureuse en amour à la légende de l'avare qui enterre un de ses proches et
son argent pour mieux retrouver ce dernier dans une autre vie en passant par l'histoire d'un amour impossible entre deux amants ou encore l'amour d'une soeur pour son frère aîné et son courage pour le défendre, ces nouvelles ont le don de faire voyager son lecteur dans le pays des traditions et de l'imagination. Un petit bonheur !  Je suis vraiment ravie d'avoir découvert (enfin !) Tagore, et je ne compte pas m'arrêter là dans la découverte de son œuvre !

Ce recueil de nouvelles faisait l'objet d'une lecture commune avec Pickwick et Delphine dans le cadre de notre Challenge Bienvenue en Inde ! Allez donc voir ce qu'elles en ont pensé. Et une lecture de plus pour le Challenge 2 euros, imaginé par Cynthia !

Vignette_LC 48925717_p 52639973_p

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,

17 juin 2010

Prodigieuses créatures, Tracy Chevalier

9782710331643FSJ'aime beaucoup les romans de Tracy Chevalier. Ayant perdu au concours organisé par Blog-o-Book pour recevoir l'intégralité de ses titres aux éditions de La Table Ronde, je me suis précipitée sur le partenariat proposant la lecture de son dernier roman, Prodigieuses créatures.

Au début des années 1800, les sœurs Philpot, Louise, Elizabeth et Margaret, quittent Londres pour s'installer à Lyme Regis, sur la côté du Dorset. Toutes trois vieilles filles, elles mènent chacune l'existence qui leur convient, dans le respect des codes de la société.
Ainsi, tandis que ses sœurs jardinent ou assistent à des bals, Elizabeth fait la rencontre de Marry Anning, une jeune fille frappée par la foudre dans son enfance, et qui a développé un goût passionné pour la recherche de fossiles. Parcourant à ses côtés les plages environnantes, Elizabeth sera aux côtés de la jeune fille lorsque celle-ci fera une découverte des plus incroyables pour la science...

Tracy Chevalier emmène encore une fois son lecteur dans un univers bien à elle. Dans Prodigieuses créatures, il s'agit de ces longues plages venteuses et dangereuses, où la falaise menace de s'écrouler à chaque instant tandis que la mer monte, barrant tout passage aux promeneurs distraits. Les descriptions sont précises et détaillées, et l'on est très vite immergé dans cet environnement.
La narration est à la fois lente et rapide. Lente car certains événements sont racontés avec beaucoup de détails, appelant alors le lecteur à patienter et savourer la chute, mais rapide aussi car les années défilent rapidement au gré des pages.
L'alternance de points de vue dans chaque chapitre entre Elizabeth et Mary permet au lecteur de se plonger dans deux histoires quasiment différentes. Même si les deux personnages ont la même passion des fossiles, elles proviennent  de deux classes sociales très différentes, aux préoccupations parfois antagonistes. Quand Elizabeth s'inquiète d'être vue portant des gants troués et une jupe maculée de boue, la jeune Mary se demande comment manger à sa faim et assister sa mère. Deux conditions féminines très différentes mais souffrant pourtant de codes établis par les hommes.
En somme, Tracy Chevalier donne à voir dans ce roman deux destins liés mais pourtant si éloignés tout en permettant au lecteur de réfléchir à cette époque et à ses codes.
Un régal ! Qu'il est bon de se plonger dans ce roman qui donne froid avec ses paysages venteux et violents ! Que j'aime l'atmosphère des romans de cette auteure !

Je tiens à remercier 53811911_p et les 1nava  pour ce roman reçu dans le cadre d'un partenariat.

Une chronique de soukee rangée dans - Vos commentaires [13] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,

15 juin 2010

Ma soeur, mon amour, Chitra Banerjee Divakaruni

masoeurDepuis que j'ai découvert Chitra Banerjee Divakaruni avec La maîtresse des épices et La reine des rêves, j'apprécie vraiment beaucoup cette auteure. C'est donc tout naturellement que je me suis inscrite à une lecture commune dans le cadre de notre Challenge Bienvenue en Inde pour découvrir ce titre.

Sudha et Anju sont cousines. Orphelines de pères, elles ont été élevées à Calcutta par trois femmes : leurs mères rerspectives et une de leurs tantes. Inséparables et complices, les deux jeunes filles se rêvent un avenir professionnel et sentimental moderne. Mais dans l'Inde traditionnaliste, tout n'est pas si simple... Et quand il est temps pour elles de se marier, leurs voix auront peu de poids dans la balance des castes et des mœurs indiennes.

Encore un roman de
Chitra Banerjee Divakaruni que j'ai lu d'une traite et adoré. Contrairement aux deux précédents romans que j'avais lus de cette auteure, l'Inde ne joue pas un rôle primordial dans cette fiction. C'est une toile de fond peu étayée qui sert à contextualiser l'intrigue sans pour autant permettre au lecteur novice d'en savoir plus sur les codes de ce pays ou encore ses traditions. C'est peut-être mon unique déception avec ce roman.
J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre le parcours de ces deux jeunes filles - puis jeunes femmes - même si celui-ci est malheureusement semé d'embûches et empesé par le poids des traditions. L'alternance de points de vue à chaque chapitre entre les personnages de Sudha et Anju permet de suivre chacune des héroïnes dans son destin singulier sans perdre de vue ce qui se trame pour l'autre.
Vignette_LCBref, une excellente lecture, encore une fois, qui a fait l'objet d'une lecture commune pour notre Challenge Bienvenue en Inde. Allez donc voir les avis d'Hilde (qui a coorganisé ce challenge avec moi !), de Séverine et de L'Or des chambres sur ce roman.

52639973_p

Une chronique de soukee rangée dans Littérature indienne - Vos commentaires [16] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , ,

12 juin 2010

Alice au Pays des Merveilles, Lewis Carroll, illustré par Arthur Rackham

ALICE_couv_241x282Redécouvrir des classiques de mon enfance adaptés en albums ? Ce sont des lectures que j'adore... Surtout quand il s'agit du célèbre Alice de Lewis Carroll, dont la lecture récente avait été un véritable plaisir...

Inutile de résumer ici l'intrigue de cette nouvelle dont la célébrité a supplanté celle de son auteur. Autant s'attacher à vous parler de cette adaptation en album, dotée d'illustrations de l'artiste britannique Arthur Rackham datant de 1907.
De format carré, ce livre est à lui seul un plaisir pour les yeux. Les pages blanc cassé font écho aux illustrations pâles au charme suranné de Rackham qui ne sont pas sans rappeler celles de Mucha ou de Doré.
On se plonge avec délice dans l'histoire d'Alice, oubliant l'interprétation édulcorée et criarde de Disney et ses raccourcis pour profiter pleinement du texte originel et de son célèbre nonsense. La plume de Carroll est autant imaginative que loufoque et c'est en lisant son texte que l'on peut en appréhender toutes les subtilités, et par là-même, le talent.
L'héroïne imaginée par Rackham au début du XXe porte en elle la douceur et l'insouciance de l'enfance tandis que les créatures merveilleuses qu'elle rencontre oscillent entre naturalisme et fantasmagorie.
Qu'il est bon de coeur
s'évader un temps avec les personnages nés de l'imagination de Carroll et portés par les illustrations de Rackham !
Allez, j'avoue, huitième coup de cœur pour moi cet année, que je vous conseille vivement de découvrir. Une petit aperçu de certaines illustrations pour vous donner l'eau à la bouche !


image2_250x357 image1_250x358 chenille 

Je tiens à remercier chaleureusement Inès Adam et les Éditions siteon0_130x51  (Cliquez ici pour découvrir le catalogue de cette maison d'édition spécialisée en littérature de jeunesse) pour cet album et cette belle découverte ! Moi qui ne connaissais pas Arthur Rackham, j'ai devant moi de belles lectures en perspectives (cet artiste a notamment illustré Peter Pan et Les Contes des frères Grimm)

50241489_pJ'inscris cette lecture dans mon Challenge Je lis aussi des albums d'Herisson. 9/11
 

Une chronique de soukee rangée dans Albums - Vos commentaires [12] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , , , ,