Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




08 mars 2010

Junk, Melvin Brugess

9782070396924FSNous avions lancé l'idée d'une lecture commune avec Tinusia pour ce roman qui me tentait depuis un certain temps... C'est chose faite !Sans_titre_2
Junk est un roman paru en 2002 aux éditions Gallimard dans la collection Scripto, pour les adolescents. Ce détail explique mon choix de le classer en littérature de jeunesse, malgré la couverture que je présente ici (la version adulte, parue en 2009 dans la collection Folio).

Nico est un jeune adolescent mal dans sa peau : avec une mère alcoolique qui ne tient plus debout et un père violent, sa vie est dure. Heureusement il a Gemma, une fille de son âge avec qui il sort. Un peu paumée aussi, en rébellion surtout.
Le jour où Nico décide de fuguer, il rencontre Richard, un homme étrange et profondément philanthrope, qui récupère des maisons abandonnées pour ouvrir des squats pour les jeunes sans toit. Nico s'installe donc dans un squat où Gemma le retrouve, ayant fuguée elle aussi, mais par désœuvrement. Les deux adolescents débutent alors une vie de pseudo liberté, où tout est simple. Mais le jour où deux jeunes de leur âge arrivent et leur proposent de venir vivre dans leur squat, l'enfer de la drogue se referme sur eux...

Cinquième coup de cœur de cette année, Junk est un livre que l'on n'ouvre pas sans conséquences et qui résonne longtemps après en avoir tourné la dernière page...
L'auteur présente les événements relatés comme inspirés de ce qu'il a vu et côtoyé lorsqu'il vivait à Bristol dans les années 80. La misère et la drogue vont souvent de paire et se referment sur de nombreux jeunes telle la gueule d'un loup.
Nico et Gemma, les deux personnages principaux, ont l'innocence et la candeur de leur âge, à peine quinze ans, et se croient naïvement plus forts que leurs paradis artificiels. Leur histoire est très dure, mais reflète une triste réalité que l'on ne peut ignorer. La narration alternée, adoptant à tour de rôle le point de vue des différents protagonistes, permet d'avoir non seulement une vue d'ensemble de l'intrigue mais aussi des opinions diverses sur celle-ci. Certains personnages subissent leur addiction sans en avoir conscience, tandis que d'autres, plus lucides, tentent en vain de décrocher, ou tout du moins de baisser leur consommation. Les relations entre les personnages sont réalistes, la psychologie de ces derniers très bien étudiée, l'intrigue bien menée...

Bref, j'ai eu du mal à refermer ce livre, prise dans le tourbillon infernal de cette histoire, souffrant avec les personnages, espérant en même temps qu'eux, anticipant, parfois, leurs déconvenues et leurs rechutes. L'enfer de la drogue est décrit avec précision par l'auteur qui l'argumente ainsi : « Je pense qu'il est préférable que les jeunes n'entendent pas parler de la drogue pour la première fois le jour où quelqu'un essaiera de leur en vendre. » Les mots sont durs, les sensations décrites en détails, les phrases font sens douloureusement et dangereusement. On est emportés par cette lecture noire, repoussant l'inextricable dénouement, tentant de fuir cet engrenage déjà enclenché.

Une lecture coup de poing dont vous ne sortirez pas indemne. A ne pas mettre entre toutes les mains, certes, mais en gardant à l'esprit la visée de l'auteur...

Lectures communes

Une chronique de soukee rangée dans Romans jeunesse - Vos commentaires [26] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , , ,



Vos commentaires

  • POUR MOI AUSSI, CE FUT UN COUP DE COEUR

    Ce roman est d'une profondeur terrifiante mais tellement chargée de sens ! Je vais le proposer en "livre voyageur".

    Posté par TINUSIA, 08 mars 2010 à 07:47 | | Répondre
  • Je l'ai vu en Scripto justement, et mon ado vient de le demander, j'hésite encore un peu ( mais je dois avoir tort, elle a quinze ans.)

    Posté par emmyne, 08 mars 2010 à 11:39 | | Répondre
  • Encore plus envie de le lire maintenant. Je ne l'ai pas encore lu emmyne, mais c'est le genre de bouquins que je lisais à cette âge-là.

    Posté par Evertkhorus, 08 mars 2010 à 12:54 | | Répondre
  • Je le note
    Et j'ai vu que tu étais prise aussi pour le partenariat avec les éditions Michel Lafon sur BOB
    J'ai hate de commencer la "Princesse de l'ombre" !!!
    Bonne journée, moi je file à Rouen ! (concours demain et mercredi !)

    Posté par latite06, 08 mars 2010 à 14:34 | | Répondre
  • à découvrir, je le note !

    Posté par Anneso, 08 mars 2010 à 14:43 | | Répondre
  • Pour ma part je ne l'ai pas lu. J'ai aimé mes lectures de Melvin Burgess mais je me demande si ce "remake" de l'Herbe bleue vaut la peine lorsque l'on a déjà lu ce dernier...

    Posté par Nota bene*, 08 mars 2010 à 18:55 | | Répondre
  • Il a l'air pas mal ce livre je le note

    Posté par Bénédicte, 09 mars 2010 à 08:54 | | Répondre
  • Ca me fait penser à Christiane F., lu ado justement. Mais pourquoi pas, je suis toujours tentée par les lectures fortes.

    Posté par Pickwick, 09 mars 2010 à 09:39 | | Répondre
  • déjà 5ème coup de coeur? ça va vite! j'espère que ta fin d'année sera aussi bonne pioche!

    Posté par esmeraldae, 09 mars 2010 à 15:53 | | Répondre
  • Je ne sais pas ... la mère inquiète que je suis va encore se mettre à flipper pour des choses qui ne concernent pas encore mon Loulou ... je vais peut-être attendre encore un peu.

    Posté par Véro, 09 mars 2010 à 19:04 | | Répondre
  • @Tinusia : Il m'a bouleversée moi aussi... Très bonne idée de le proposer en livre voyageur !!! Et merci pour cette lecture commune !

    @Emmyne : Je comprends ton hésitation... Mais d'un côté il faut savoir que ce roman est très bien écrit, qu'il ne fait l'apologie d'aucune substance et qu'il relate quand même une réalité qu'on ne peut nier...

    @Evertkhorus : Lis-le ! Je suis sûre qu'il te plaira (on a pas mal de points communs niveau lecture... [Clin d oeil] )

    @Latite06 : J'ai vu aussi qu'on était sur le même partenariat, cool !! Bon courage pour ton concours, ça va marcher !!! [yes]

    @Anneso : Tu me diras ! [Clin d oeil]

    @Nota bene* : Je n'ai pas lu l'Herbe bleue donc je ne peux pas te répondre. Mais je sais que Junk a fait couler beaucoup d'encre... D'où ma curiosité. Une lecture que je ne suis pas prête d'oublier.

    @Bénédicte : Il est génial, vraiment !

    @Pickwick : Oui, ça m'y a fait penser aussi, bien que je ne l'ai pas lu. Et là niveau lecture forte, t'es servie !!

    @Esmeraldae : Oui !! 5 c'est déjà énorme, quelle bonne cuvée cette année 2010 !! Que ça continue comme ça !! [moqueur]

    @Véro : C'est sûr qu'il est inutile d'anticiper en négatif ce genre de situation. Mais s'y confronter par la lecture permet d'y réfléchir sérieusement et de l'appréhender différemment... Mais pour le moment, accorde toi peut-être des lectures plus légères ! [Clin d oeil]

    Posté par soukee, 09 mars 2010 à 19:29 | | Répondre
  • Je suis tentée mais je crains une énième lecture sur les jeunes et la drogue.
    Je trouve a couverture folio très jolie.

    A Emmyne : 15 ans est l'âge où j'ai lu "L'herbe bleue" et "Moi, Christiane F, 13 ans, drguée, prostituée". Je n'ai pas lu celui-ci mais il vaut mieux lire ce genre de livres que de tester

    Posté par Manu, 10 mars 2010 à 16:11 | | Répondre
  • @Manu : je comprends ton sentimen. Pour ma part, j'ai vraiment trouvé cette lecture très prenante et d'une authenticité rare... A toi de voir ! [Clin d oeil]

    Posté par soukee, 10 mars 2010 à 18:38 | | Répondre
  • Moi, tu m'as convaincue, il va droit sur ma LAL !

    Posté par L'Ogresse, 10 mars 2010 à 21:20 | | Répondre
  • Je me souviens qu'il m'avait beaucoup marqué à l'époque où je l'ai lu, je devais avoir 14/15ans. Je devrais le relire, en tout cas ton billet me donne envie de m'y replonger

    Posté par Tiphanie, 10 mars 2010 à 21:43 | | Répondre
  • @L'Ogresse : Chouette ! Honnêtement c'est un roman dur mais qui ne laisse vraiment pas indifférent...

    @Tiphanie : Tu m'étonnes ! Je crois que le lire à cet âge ça doit être encore plus marquant !! Merci beaucoup en tout cas !!

    Posté par soukee, 10 mars 2010 à 21:59 | | Répondre
  • Je note aussi ca me plait bien !

    Posté par Liyah, 12 mars 2010 à 10:08 | | Répondre
  • @Liyah : j'espère qu'il te plaira ! Vu le sujet, il ne faut pas s'attendre à un roman drôle, certes, mais il est vraiment poignant...

    Posté par soukee, 12 mars 2010 à 19:11 | | Répondre
  • Cette lecture a été un coup de cœur pour moi !

    Posté par Ankya, 14 mars 2010 à 18:44 | | Répondre
  • @Ankya : pour moi aussi... [Clin d oeil]

    Posté par soukee, 14 mars 2010 à 19:32 | | Répondre
  • Coïncidence ? ("c'est joïncidence avec un C") bref blague à part, la fille en face moi dans le métro hier lisait ce bouquin là. La couverture m'a interpelée, tout comme le titre et je me suis dit qu'il fallait que je regarde ce que c'était de plus près [Coder]

    Posté par laennec, 20 mars 2010 à 01:08 | | Répondre
  • @Lae : Ahah !! Pas tant que ça de coïncidence entre nous, Joey !! Les grands esprits se rejoignent, tu le sais ! Je te le conseille beaucoup beaucoup en tout cas, il m'a littéralement bouleversée... Je t'en parlerai plus au tél et tenterai de te convaincre... Hihihi !! A très bientôt !!!!! [moqueur]

    Posté par soukee, 20 mars 2010 à 20:10 | | Répondre
  • Lu et beaucoup aimé (malgré un bémol !). Le livre voyageur de Tinusia peut repartir, avis à ceux qui l'ont noté [Clin d oeil] !

    Posté par Pickwick, 08 avril 2010 à 13:39 | | Répondre
  • Lu dans le cadre d'une lecture commune (billet a venir), lecture tres forte en effet, je l'ai toujours en tete, pas moyen de l'en sortir !

    Posté par L'Ogresse, 10 novembre 2010 à 22:22 | | Répondre
  • @Pickwick : Je vais voir ton billet !

    @L'Ogresse : J'ai eu exactement le même sentiment. Quel roman fort ! Qui reste en tête bien longtemps...

    Posté par soukee, 11 novembre 2010 à 15:56 | | Répondre
  • Trop longtemps que ce livre est dans ma PAL, il va falloir que je m'y mette sérieusement car il a l'air vraiment bien

    Posté par Nana Ash, 24 novembre 2013 à 00:19 | | Répondre
Nouveau commentaire