Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




11 février 2010

Level 26, Anthony E. Zuiker

9782749911229Très intriguée par ce thriller, je n'ai pas résisté et l'ai lu cette nuit... Level 26 se présente comme un livre avant-gardiste, qui tente d'allier lecture et visionnage de vidéos.  L'auteur, scénariste des Experts, espère ainsi séduire la génération adolescente actuelle, plus encline à regarder des vidéos sur Internet qu'à lire...
L'éditeur annonce ainsi : "Toutes les vingt pages, Internet peut prendre le relai du roman : enregistrez-vous sur www.level26.com."
Pour une fois, je substitue mon résumé à la quatrième de couverture, très alléchante :

"
Les policiers du monde entier répartissent les criminels sur une échelle de 1 à 25, selon leur dangerosité.
Un tueur échappe à cette classification. Cruel à l'extrême, insaisissable, sévissant sur tous les continents, il ne connaît aucune limite ni aucun mode opératoire de prédilection : c'est le niveau 26. Un seul homme peut l'arrêter. Il s'appelle Steve Dark, et depuis que ce monstre a massacré sa famille, il s'est juré de cesser de traquer les psychopathes. Mais bientôt, il n'aura plus le choix."


Cette quatrième de couverture m'avait littéralement fascinée, et ce, sans exagérer. Pourtant pas attirée de prime abord par les thrillers, j'avais succombé.
L'intrigue débute très vite : un homme, comme l'annonce la quatrième, défie les lois de cruauté et de dangerosité établies par les policiers spécialisés en criminels. Ses crimes sont atroces, parfois même écœurants, et rien ne semble l'arrêter.
Steve Dark, le seul policier à avoir été sur le point de l'arrêter un jour, poursuit sa vie meurtrie au bord de l'océan, en compagnie de sa femme, prête à accoucher. 
Tout ça est annoncé dès le résumé sur la quatrième. L'intrigue est donc posée : retiré de la police, Steve va être contraint de poursuivre ce fameux criminel. Très vite, le lecteur comprend pourquoi.
Mais l'intrigue ralentit alors, le rythme se fige presque, et le lecteur attend que le héros accepte cette mission et que la traque commence.
Petit temps mort donc, au tiers du roman, puis l'intrigue accélère de nouveau, à un rythme vertigineux, et le dénouement point son nez sans prévenir.
Pour ma part, j'ai été assez déroutée. Les chapitres étant très courts et la mise en page très aérée (ce qui est un confort de lecture d'un autre côté), l'intrigue semble survolée, effleurant en surface certains thèmes pourtant attendus. Le dénouement arrive dans une temporalité qui s'est accélérée au point que tout semble s'être déroulé en quelques jours.
Beaucoup de questions restent en suspend, surtout au niveau du fameux Level 26, peut-être par souci de déshumanisation du personnage. J'aurais néanmoins apprécié d'en savoir un peu plus sur son passé, pour appréhender davantage sa psychologie et comprendre les atrocités qu'il commet tout au long du roman. Son personnage m'a souvent fait penser à  Hannibal Lecter pour son côté invincible, indestructible et d'une dangerosité extrême, mais en moins effrayant.
En revanche, la psychologie de Steve Dark est bien esquissée et vraisemblable et permet une identification certaine.
La spécificité de ce roman (se compléter avec des vidéos), détail qui m'avait intriguée au plus au point, m'a laissée, quant à elle, assez indifférente. Ainsi, au début du roman, alors que le lecteur est amené à visionner les vidéos que le meurtrier a faites de ses crimes, le site Internet nous présente des séquences semblables à un film. On s'attendrait à un film d'une caméra amateur posée dans une cave, alors que le film se présente comme une alternance d'angles de prise de vue qui rendent incompatible la vision subjective et l'impression d'avoir accès aux archives du tueur (je suis un peu confuse, non ?)
Par la suite, j'avoue qu'il a été assez désagréable de me relever pour aller voir sur mon ordi ce qui s'était passé car le livre ne le dit pas...
L'idée était pourtant très novatrice et intéressante, mais j'ai trouvé finalement qu'elle coupait court à toute imagination du lecteur (surtout au niveau des personnages) Pour ma part, j'ai hésité à regarder les vidéos pendant ma lecture ou les visionner une fois le livre terminé... Finalement, j'ai été bien obligée de les regarder au fur et à mesure pour comprendre toute l'intrigue. Et ce manque de liberté m'a plutôt dérangée... (surtout quand on lit au lit et qu'on n'a pas envie de ressortir, allumer son ordi, pour bien tout comprendre...)

En bref, j'ai passé un bon moment de lecture, mais j'ai été assez déçue de la brièveté du texte qui ne permet pas d'exploiter cette intrigue pourtant bien menée.  Beaucoup de questions restent sans réponse et en appellent de nouvelles, ce qui est bien dommage, mais compréhensible si une suite est prévue (j'ai lu cette info sur la critique de Cynthia !)

Je remercie 47286893 et les Editions Michel Lafon pour ce livre reçu dans le cadre d'un partenariat !

Une chronique de soukee rangée dans Thrillers - Vos commentaires [7] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : , ,



Vos commentaires

  • Il est dans ma PAL, et j'ai hâte de me faire mon propre avis, tant j'ai lu des avis complètement opposés!

    Posté par pimprenelle, 11 février 2010 à 18:47 | | Répondre
  • décidément c'est dommage! l'idée est pourtant originale mais visiblement ça n'emballe pas ^^
    je ne lirai pas!

    Posté par lasardine (lrdpi, 11 février 2010 à 19:15 | | Répondre
  • Si je comprends bien, quelqu'un qui n'aurait pas d'ordinateur ne pourrait pas lire ce livre en comprenant tout ...

    Posté par Véro, 11 février 2010 à 21:18 | | Répondre
  • Pimprenelle : j'ai essayé de rester hermétique aux avis avant de le lire, et je pense que ça aurait pu encore plus influencer mon avis... Je lirai ton avis avec plaisir !

    lasardine : En tout cas ce n'est pas le livre que je te conseillerais de but en blanc...

    Véro : Et oui, c'est le concept de ce livre numérique : une partie de son contenu n'est visible que par les vidéos d'Internet...

    Posté par soukee, 11 février 2010 à 21:32 | | Répondre
  • ;-(

    Ça ne me dit pas grand chose ! Moi aussi j'adore lire ai lit, au calme... il n'est que "Zabouchatte" qui est autorisée à venir ronronner au creux de mon oreille. Mon tendre époux respecte ce moment (comme je respecte les moments où il regarde le foot )

    J'ai terminé la lecture de Junk, Soukee. Mais rien ne presse pour notre billet. Je vais l'écrire (j'aime bien écrire à chaud) et je le garde sous le coude pour le moment où tu seras prête.

    Posté par Tinusia, 12 février 2010 à 17:14 | | Répondre
  • Pour ma part, j'avais trouvé que le livre se passait très bien de toutes ces vidéos.
    D'ailleurs, leur contenu est expliqué à chaque fois dans la suite.
    Beaucoup de lacunes sur le passé des personnages c'est vrai, sans doute que l'auteur se réserve pour les deux tomes suivants ( que je ne suis pas certaine de lire d'ailleurs...).

    Posté par Cynthia, 13 février 2010 à 20:37 | | Répondre
  • Pareil Cynthia, j'ai trouvé que les vidéos étaient secondaires. C'est dommage, car j'étais très intriguée par cette innovation en matière de lecture !!
    Pour ma part, je ne pense pas lire la suite...

    Posté par soukee, 14 février 2010 à 18:40 | | Répondre
Nouveau commentaire