Bienvenue à Bouquinbourg

✳️Future hypnothérapeute ✨Magicienne en positif 🌍Voyageuse et lectrice 🐰Vegan en transition 🌱Adepte du zéro déchet Metz




27 novembre 2009

Mon journal de geisha, Komono et Naoyuki Ogino

geishaVoici un ouvrage magnifique que j'ai acheté récemment et que j'ai dévoré d'une traite.

Pour couper court à la méprise courante qui associe
dans l'imaginaire collectif les geishas aux prostituées, depuis la Seconde Guerre mondiale, Mon journal de geisha est le récit de Ruriko, une jeune japonaise qui décide à 15 ans, de commencer l'apprentissage qui fera d'elle une geiko, ou geisha à Kyoto. 
Le parcours est long, les journées interminables et éreintantes, mais au bout le privilège de devenir Komono, son nouveau nom de geisha, et de faire perdurer la tradition japonaise.
L'apprentissage pour devenir geisha demande beaucoup de sacrifices. La rigueur exigée est lourde et les rituels très nombreux mais la jeune fille s'y plie, mue par une volonté hors pair.
De cet apprentissage de cinq ans pour devenir une parfaite geisha, Naoyuki Ogino, photographe indépendant, en a capté le quotidien et les moments les plus importants, suivant la jeune fille durant les instants inoubliables de sa formation, comme sa première représentation en public.

La lecture de ce journal est un réel plaisir. Komono s'y exprime à la première personne, donnant au lecteur l'impression d'être privilégié.
Les photos de
Naoyuki Ogino sont magnifiques et illustrent parfaitement le récit de la jeune geisha. Les couleurs chamarrées sont un délice pour l'oeil et le lecteur tourne les pages de ce documentaire comme s'il s'immisçait dans la vie de la jeune narratrice, partageant avec plaisir son quotidien.
Avec ce livre nous est donnée la possibilité d'avoir accès à cet art japonais ancestral et à toutes ses subtilités, mais aussi de se rendre compte des conséquences que sa disparition entraînerait sur l'artisanat traditionnel du pays, notamment celui des kimonos.
Bref, à lire pour en savoir davantage sur ces femmes si mystérieuses et sur les traditons qui enveloppent leurs vies, pour couper court à toute méprise et appréhender  d'une façon nouvelle cet art japonais. Un petit bonheur d'en savoir un peu plus grâce au témoignage d'une geisha de Kyoto  et de la suivre durant 5ans. De ce projet est né un très bel objet, à lire et à feuilleter régulièrement.

Une chronique de soukee rangée dans Documentaires - Vos commentaires [5] - Lien permanent vers ce billet [#]
Mots-clés : ,



Vos commentaires

  • Le roman " Geisha" d'Arthur Golden donnait déjà un bon aperçu de la vie particulière de ces jeunes filles. J'avais ainsi appris que geisha ne signifiait effectivement pas "prostituée" mais "artiste" (même si on sait bien que les geishas ne faisaient pas que jouer du shamisen ou verser le thé^^).
    Je lirai sans doute celui-ci un jour mais il me reste encore "Ma vie de geisha", l'autobiographie de la geisha dont s'est inspiré Arthur Golden.
    Je constate que nous avons choisi le même thème sur nos blogs aujourd'hui

    Posté par Cynthia, 27 novembre 2009 à 18:59 | | Répondre
  • J'avais beaucoup apprécié découvrir le quotidien d'apprentissage dans le "Geisha" de Golden, et j'en ai un autre dans ma PAL, alors ta critique me fait très envie.
    Le fait qu'il soit illustré de photos m'attire beaucoup, je pense que ce livre va vite rejoindre ma wishlist !

    Posté par Sita, 27 novembre 2009 à 19:21 | | Répondre
  • Même chose !
    J'ai beaucoup aimé Mémoires d'une geisha de Golden et le film adapté.
    Et ta critique me donne envie de découvrir celui-ci!

    Posté par petite noisette, 27 novembre 2009 à 22:03 | | Répondre
  • j'avais adoré geisha, je note donc celui ci

    Posté par esmeraldae, 28 novembre 2009 à 07:43 | | Répondre
  • Cynthia : le Japon nous a inspirées toutes les deux effectivement ! Et l'album que tu as présenté me tente beaucoup

    Sita : contente de t'avoir donné envie... Les photos sont une plus value intéressante par rapport à un roman...

    Petite noisette : ravie de t'avoir donné envie aussi !! Perso, je l'ai trouvé d'occaz en excellent état à Gibert !

    Esmeraldae : j'espère qu'il te plaira !

    Posté par soukee, 29 novembre 2009 à 17:47 | | Répondre
Nouveau commentaire